Lancement du BEPC à Mamou : « nous passerons par tous les moyens pour le déroulement d’un examen crédible », dit l’IRE

Le brevet d’études du premier cycle (BEPC) session 2022 en Guinée a été lancé ce vendredi, 10 juin 2022, sur toute l’étendue du territoire national. Dans la région administrative de Mamou, le coup d’envoi de la première épreuve a été donné à 9 heures 45’ par le gouverneur Aly Badara Camara, en présence des autorités éducatives régionales et préfectorales.

L’inspecteur régional de l’éducation de Mamou, Elhadj Karfala Mansaré, a mis l’occasion à profit pour prodiguer d’utiles conseils et rassurer les candidats de la détermination des autorités à organiser « un examen crédible » dans la ville carrefour, rapporte Guineematin.com à travers un de ses journalistes.

Pour cette année, la région de Mamou compte 4551 candidats (dont 2214 filles) inscrits pour le BEPC. Ces candidats sont répartis dans 161 salles à travers les 18 centres d’examen de la région et ils sont encadrés par 322 surveillants.

Dans la préfecture de Mamou où le gouverneur Aly Badara Camara a procédé au lancement de la première épreuve dans la salle 04 du centre ‘’Elhadj Aboubacar Doukouré’’, ce sont 2463 candidats inscrits dont 1146 filles (pour tous profils confondus) qui affrontent cette année les épreuves du BEPC. Elhadj Karfala Mansaré, inspecteur régional de l’éducation de Mamou, se réjouit du coup d’envoi réussi de cet examen.

Elhadj Karfala Mansaré, inspecteur régional de l’éducation de Mamou

« Le lancement s’est passé dans les meilleures conditions dans ma région, tout s’est passé dans les règles de l’art. Et, c’est un sentiment de réjouissance et de fierté qui nous anime… Aux candidats, je leur dirai que les surveillants qui sont là sont venus juste pour les sécuriser, les accompagner, les mettre à l’abri de tout comportement qui peut leur convaincre de fraude. Alors, ils n’ont pas à s’inquiéter, ils n’ont qu’à rester sereins et travailler. Parce que ce qui est clair, nous passerons par tous les moyens pour le déroulement d’un examen crédible », a rassuré Elhadj Karfala Mansaré.

De Mamou, Mamadou Baïlo Keïta pour Guineematin.com

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS