Bac 2022 à Siguiri : le proviseur du lycée de Balato tacle certains délégués et tire la sonnette d’alarme

Le proviseur du lycée Balato, dans la sous-préfecture de Kintinian, relevant de la préfecture de Siguiri, est très remonté contre certains délégués au baccalauréat de la session 2022. Foussény Koulibaly pointe du doigt leurs agissements qui ont impacté négativement sur certains candidats. Il l’a dit à travers un point de presse animé dans la journée d’hier, dimanche 19 juin 2022, rapporte le correspondant de Guibeematin.com basé dans la préfecture.

Le proviseur du lycée Balato dénonce l’inexpérience de certains délégués du baccalauréat qui risque de jouer négativement le résultat des candidats.

Fousseny Koulibaly, proviseur du lycée  Balato

« Nous sommes tous pour la rigueur, le sérieux, pour produire pour le pays de bons cadres dans le futur. Mais, ce que nous constatons maintenant dans le déroulement du baccalauréat, beaucoup de candidats sérieux vont échouer. La faute à certains délégués qui sont dans leur première expérience. Je vous donne quelques exemples que j’ai notés : nous savons tous que la montée des couleurs est prévue à 7 heures 45 et la rentrée à 8 heures, le lancement des épreuves 9 heures. Certains candidats qui logent à 20 kilomètres du centre d’examen, c’est le cas de certains candidats qui viennent de la sous-préfecture de Kintinian, s’ils viennent à 8 heures 30 heures, soit 30 minutes avant le lancement, je crois que ce candidat doit être reçu avec avertissement. Mais, certains délégués les renvoient du centre. C’est grave », dénoncé monsieur Koulibaly.

Plus loin, le proviseur cite l’exemple d’un candidat, victime d’un accident de la circulation, qui perdu sa carte d’examen et certaines épreuves du bac. « Ce qui écœure, c’est le cas d’un candidat qui a perdu une journée par la faute d’un délégué. L’élève est venu composer le vendredi, le premier jour. Et en partant à la maison, il a fait un accident et il a perdu sa carte. Le lendemain quand il venu, il s’est rendu au secrétariat pour déclarer la perte de sa carte. Le nom de l’élève se trouve sur toutes listes avec les photos et les surveillants qui l’avaient surveillé vendredi sont venus témoigner tout comme les secrétaires. On a attendu l’arrivée du DPE. Mais, l’heure était déjà finie et le candidat a perdu.  Il faudra que le ministre corrige cela », sollicite Foussény Koulibaly.

De Siguiri, Bérété Lancéï Condé pour Guineematin.com

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS