Conakry : les jeunes leaders de l’Axe réitèrent leur adhésion au combat de Cellou Dalein

Réunis en assemblée générale, ce dimanche 19 juin 2022, les jeunes leaders de l’Axe (Hamdallaye-Kagbélen) ont réitéré leur soutien à Cellou Dalein Diallo et leur adhésion au combat que mène le président de l’UFDG. Cette rencontre fait suite aux démarches menées par les autorités guinéennes dans le but d’amener cette jeunesse à renoncer à tout mouvement de contestation contre les actions du pouvoir.

C’est une réponse cinglante que la jeunesse de l’Axe adresse aux autorités guinéennes, notamment le président du CNT (Conseil national de la transition). Le 9 juin dernier, Dr Dansa Kourouma avait invité ces jeunes à une réunion au palais du peuple pour tenter de les convaincre à s’aligner derrière la junte militaire au pouvoir et son gouvernement. Ce qui mettrait un terme aux mouvements de contestation récurrents sur l’Axe Hamdallaye-Kagbélen, sur la route le Prince, en banlieue de Conakry. Pour répondre à cette démarche du président du CNT, les mouvements Akhadan, Dynamique, G7, Champion et lesFilles de l’Axe se sont réunis ce dimanche 19 juin au siège de l’UFDG.

« Pour une raison ou pour une autre, beaucoup de politiciens véreux ou de cadres à la recherche d’une hypothétique carrière voient les jeunes de l’axe comme des proies à utiliser pour assouvir leurs intérêts. Pourtant, ils devraient se questionner pourquoi le régime corrompu d’Alpha Condé, malgré tous les moyens utilisés, n’a pas pu acheter les consciences de la jeunesse de l’axe. La réponse à cette question devrait édifier la lanterne des uns et des autres sur le procès, combien juste, on fait aux braves jeunes de l’axe. Jamais, l’argent n’a pu acheter les hommes convaincus, car, sauf l’intérêt général prime chez ceux-là.

Alors, disons ici haut et fort que ceux qui prétendent détenir le monopole de la manipulation et de la désinformation se ressaisissent. Car, l’axe a démontré qu’il reste et demeure un rempart contre les excès des gouvernants et qu’il se bat aux côtés de l’UFDG d’Elhadj Cellou Dalein Diallo pour le triomphe de la vérité contre le mensonge », a déclaré Abdoul Salam Sow, jeune leader de l’Axe. « Nous invitons le président du CNT et les membres du gouvernement à s’occuper de la mission confiée par la charte de la transition, dont entre autres, la rédaction et l’adoption par voie référendaire d’une nouvelle constitution et l’organisation d’élections libres inclusives et transparentes.

Mais réunir des gens au nom de l’axe pour faire croire à l’opinion et au colonel Mamadi Doumbouya à une soi-disant maîtrise des forces progressistes de l’axe relève de l’utopie. Et bientôt, nous démontrerons à travers le soutien que nous allons apporter au FNDC et les forces vives de la nation que l’axe de la démocratie n’est pas chimérique », a ajouté Abdoul Salam Sow.

Abondant le même sens, les responsables de tous les mouvements de jeunesse de l’Axe, présents à cette rencontre, ont réitéré leur adhésion au combat que mène l’UFDG et Cellou Dalein Diallo pour l’instauration d’une véritable démocratie en Guinée.

Honorable Cellou Baldé, membre du bureau politique national de l’UFDG

Des déclarations accueillies avec beaucoup de joie par Mamadou Cellou Baldé, le responsable des fédérations de l’UFDG de l’intérieur, qui était invité à cette rencontre.  

« C’est une fierté et un grand honneur pour moi d’être invité à la dernière minute pour prendre part à cette rencontre historique de la jeunesse consciente, démocrate et debout de l’axe de la démocratie. Ce combat pour la démocratie, nous l’avons commencé il a de longues années, et on va le gagner dans le l’intérêt de la démocratie, dans l’intérêt de l’Etat de droit, mais également dans l’intérêt du peuple de Guinée. Et quand on parle de la démocratie dans ce pays, on ne peut pas occulter la jeunesse de l’axe.

Soyez fiers de vous jeunes de l’axe. L’histoire retiendra que vous avez contribué dans ce pays à faire instaurer la démocratie et l’Etat de droit. Le colonel Mamadi Doumbouya doit avoir du respect pour vous, jeunes de l’axe que vous êtes. Parce que si le 5 septembre 2021 (le coup d’Etat militaire qui a renversé le régime d’Alpha Condé) est intervenu, c’est aussi grâce à votre combat. C’est grâce à votre constance. C’est grâce à vos profondes convictions à la démocratie et à l’Etat de droit (…). Votre lutte ne sera pas vaine. Le Colonel nous entendra à travers les micros ou à travers les rues », a dit l’ancien député uninominal de Labé.

Mamadou Laafa Sow pour Guineematin.com

Tél. : 622919225

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS