Mamou : le Système des Nations Unies célèbre ses 77 ans en faisant des dons aux populations défavorisées

La journée des Nations Unies (JNU) a été célébrée en différé en ce début du mois de novembre sous le thème « Faire la paix avec les communautés et la nature ». La démarche s’inscrit dans le cadre de la réalisation des Objectifs du Développement Durable (ODD). A Mamou, c’est l’école primaire Elhadj Boubacar Biro Diallo qui a servi de cadre à la cérémonie, présidée par le gouverneur de région en présence des autorités locales, rapporte le correspondant de Guineematin.com basé dans la préfecture.

Le 24 octobre de chaque année marque l’anniversaire de l’Organisation des Nations Unies. Par sa résolution 2782 de 1971, l’Assemblée générale des Nations Unies a estimé que ce jour devait être l’occasion pour les gouvernements et les peuples de réaffirmer leur foi dans les buts et principes de la charte. C’est dans ce contexte que cette journée est célébrée en différé.

Elle a été mise à profit pour faire des dons aux élèves handicapés, aux femmes victimes de fistules obstétricales et ayant subi des césariennes et les nouveaux nés de l’hôpital régional de Mamou.

Monsieur Amadou Soumah, inspecteur régional de l’éducation de Mamou, s’est réjoui du don fait aux élèves handicapés. « C’est une joie immense pour le système éducatif guinéen d’assister à une telle rencontre où nous allons doter nos élèves en situation de handicap en matériels didactiques. Ce don nous va droit au cœur. Au nom des parents d’élèves et élèves, nous vous disons merci et grand merci. L’éducation se réjoui à plus d’un titre et nous vous remercions sincèrement. Nous allons interpréter ce don dans nos écoles et nous invitons les personnes de bonne volonté de faire autant que le Système des Nations Unies pour le bonheur de nos enfants », a dit monsieur Soumah.

Harouna Souaré, coordinateur du SNU à Mamou, a tout d’abord contextualisé l’événement avant de dégager ses objectifs. « Cette célébration des 77 ans des Nations Unies se tient à un moment où le monde est en proie à de profonds bouleversements avec une remise lente mais progressive de la crise sanitaire mondiale, et la guerre en Ukraine qui est sans précédent avec de graves répercussions économiques et sociales. En République de Guinée, le contexte politique du pays est marqué par la prise du pouvoir par l’armée, depuis le 05 septembre 2021, teinté par l’enregistrement de tensions sociales et de violentes manifestations. Cette célébration doit favoriser la participation du personnel du SNU et des autorités administratives dans une parfaite collaboration au bénéfice des populations. Les objectifs visés sont entre autres : promouvoir les acquis du Système des Nations Unies en Guinée en appui au gouvernement pour l’atteinte des objectifs du développement de développement durable, promouvoir le rôle de la culture pour la paix, la sécurité et le développement et renforcer l’esprit d’équipe et contribuer au bien-être du personnel au sein du personnel des Nations Unies », a dit Harouna Souaré.

Pour sa part, Aly Badra Camara, gouverneur de la région de Mamou, a loué les efforts « remarquables » du SNU me des nations unies dans la région. « Les institutions du Système des Nations Unies contribuent remarquablement à l’amélioration des conditions de vie des populations de la région. On peut citer, entre-autres, l’appui à la riposte contre la pandémie de COVID 19 grâce à l’équipement des structures de santé et de l’unité de protection civile, la distribution des kits à la population, le renforcement des capacités des acteurs de la santé, l’organisation des campagnes de communication et de sensibilisation à grande échelle et des campagnes de vaccination, l’appui aux projets de réintégration en faveur des migrants de retour à travers les projets individuels et collectifs ainsi que des migrants potentiels à travers les projets communautaires. Sa contribution dans le domaine de l’éducation est immense : constructions et équipements d’infrastructures scolaires, renforcement des capacités du personnel enseignant et personnel d’encadrement, le soutien aux cantines scolaires et bourses scolaires. Dans le domaine de la protection des enfants et des femmes, les effets sont palpables même si certaines formes de violences persistent encore. L’accompagnement des jeunes à la recherche de l’emploi et le soutien aux initiatives locales des jeunes. Loin d’être exhaustives, nous apprécions également les interventions des agences dans le cadre de l’amélioration de la gouvernance locale et le renforcement de la paix dans notre région ».

De Mamou, Boubacar Ramadan Barry pour Guineematin.com.

Tél : 625698919/657343939

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS