Le président de la République, le professeur Alpha Condé a inauguré les 19 et 20 janvier dernier les postes départs du courant électrique dans les zones rurales ayant bénéficié le projet. Pour comprendre les impacts de ce projet d’électrification auprès des populations bénéficiaires, des experts de la Banque Africaine de Développement (principal bailleur de fonds) et des cadres de la Guinéenne d’Electricité (EDG) ont conduit une mission de suivi et d’évaluation dans la Guinée profonde. Hier, samedi 17 février 2018, les experts de la BAD et d’EDG ont conféré à la mairie de Mamou avec les populations et autorités locales, a constaté Guineematin.com, à travers son envoyé spécial.

Cette étape de la ville carrefour a commencé par le quartier Tchingol où la délégation et les autorités administratives de Mamou ont visité le nouveau bâtiment abritant le centre d’accueil (complètement équipé, mais non encore habité). De là, la mission s’est rendue à la mairie où attendaient des sages, les responsables des 28 quartiers de la commune urbaine et les autorités religieuses.

Dans son discours de circonstance, Elhadj Kolon Barry, inspecteur régional de la ligue Islamique a commencé par remercier toutes les personnes qui ont aidé à la réalisation de ce projet d’électrification qui a contribué à l’amélioration des conditions de vie des populations de Mamou.

Elhadj Kolon Barry

« Nous remercions le président de la République, le professeur Alpha Condé, grâce auquel, ce projet a vu le jour. Parce que, c’est la paix qu’il y a en Guinée, les bonnes relations, la confiance, qui fait que les bailleurs de fonds investissent dans un pays. La Guinée de 2018, comparée à la Guinée de feu président Ahmed de Sékou Touré, de feu Général Lansana Conté, nous sentons maintenant qu’il y a des possibilités d’améliorer les conditions de vie des populations. Ce n’est pas que ceux-là n’ont rien fait, ils ont fait ce qu’ils ont pu faire. Mais, le guinéen constate maintenant qu’avec l’entente, la paix, la bonne collaboration et la bonne gouvernance, nous avons beaucoup de possibilités. La physionomie de la ville de Mamou le prouve : nous avons des bâtiments flambants neufs, nous avons des rues bitumées, nous avons un éclairage public… », s’est félicité le chef religieux.

Mamadou Alpha Barry

De son coté, monsieur Mamadou Alpha Barry, président de la délégation spéciale de Mamou, a dit sa joie de voir ce projet réussir au moment où son équipe tient les rênes de la commune. « C’est une chance que nous avons ; et, nous remercions le Gouvernement, à sa tête le président de la République pour avoir appuyé ce projet à Mamou et dans beaucoup de villes du pays. Nous présentons toutes nos excuses aux techniciens qui ont installé ce réseau pour les difficultés rencontrées. Ce réseau est fiable, nous le constatons, le courant est fiable ; Dieu merci… Nous allons être aux côtés d’EDG pour sensibiliser les citoyens afin qu’ils s’acquittent des paiements des factures parce que sans cela, ça ne peut pas marcher. Nous allons nous mettre aux cotés des citoyens, appuyer le projet ; et, par ailleurs, nous sollicitons pour les zones où il n y a pas le courant, si les possibilités étaient offertes, d’étendre le réseau à ce niveau », a plaidé le maire de Mamou.

Pierre Djaigbé

Dans son discours-réponse, monsieur Pierre Djaigbé, chargé de projet à la BAD, a dit avoir été envoyé en Guinée par son institution pour quatre (4) choses : « la première, c’est d’aller voir si l’argent qui a été donné a été utilisé pour les choses convenues ensemble avec le Gouvernement guinéen. La deuxième chose, c’est de voir si ceux qui ont bénéficié du courant (dont la population de Mamou), s’ils sont contents de ce qui est fait. La troisième, c’est de savoir quels sont les engagements que la population a pris pour sauvegarder le réseau et payer les factures. Et, la quatrième chose, c’était de recenser les nouveaux besoins des populations et voir ce que la Banque Africaine de Développement pourrait faire aux côtés du Gouvernement guinéen pour poursuivre son œuvre de développement ici à Mamou », a-t-il dit.

Enfin, l’expert de la BAD a dit sa joie de prendre la parole après toutes ces interventions et dit avoir déjà la réponse à toutes les interrogations des citoyens. Monsieur Pierre Djaigbé a dit sa satisfaction de savoir que les exigences posées par son institution sont largement prises en compte par les populations bénéficiaires. « J’ai noté que la population est contente, que vous êtes engagées à protéger le réseau, que vous allez payer les factures. Si c’est le cas, moi, je pourrais vous dire que la Banque Africaine de Développement continuera de soutenir le Gouvernement. Vous avez cité des besoins, il y en a partout dans le pays ; mais, lorsque le Gouvernement viendra vers la Banque Africaine de Développement, elle est disposée à poursuivre avec lui dans le sens de ce qu’on vient de faire », a-t-il rassuré.

De retour de Mamou, Ibrahima Sory Diallo, envoyé spécial de Guineematin.com

Tel. : (00224) 621 09 08 18

Facebook Comments

Guineematin