Un camion remorque transportant soixante têtes de bœufs a pris feu dans l’après-midi du mercredi, 18 avril 2018, dans la commune rurale de Kolentè à Kindia. Le camion a été complètement calciné et la plupart des bœufs ont disparu dans la brousse, rapporte un correspondant de Guineematin.com dans la préfecture.

C’est aux environs de 15 heures ce mercredi, 18 avril 2018, que l’incident s’est produit. Thierno Habib Sy est le chauffeur du camion qui a pris feu : « Nous sommes en provenance de Macenta où on a embarqué ces bœufs. Arrivé à ce niveau, j’ai entendu un bruit en bas du camion. Je me suis garé pour vérifier de quoi s’agit-il, en regardant, je vois un feu dont les flammes montaient .Tout le monde est descendu, puisqu’on ne pouvait plus sauver le camion, on a ouvert les portes pour au moins débarquer les bœufs. Mais, deux bœufs ont été brûlés, tous mes documents aussi ainsi qu’une somme de 500.000 FG», témoigne le chauffeur.

Informé de l’incendie, Jimys Niamy, commandant adjoint de la compagnie de sécurité routière au niveau de la gendarmerie de Kindia s’est rendu sur les lieux. Au terme de son constat, l’officier s’est exprimé au micro de Guineematin.com, sur les circonstances de l’incendie : « Nous avons trouvé un camion complètement calciné et les bœufs qui s’y trouvaient sont dispersés dans la nature. Selon le chauffeur, un bruit sous le moteur serait la cause de l’incendie. Suite à cela, je demande aux chauffeurs de faire un contrôle permanent de leurs véhicules en cette période de chaleur », a-t-il dit.

Lorsque l’incendie est survenu, Abdoulaye Bah, vendeur de bétail, dormait tranquillement dans le camion. Réveillé dans la panique, il a vu la plupart de ses bœufs qui ont été précipitamment débarqués, se disperser dans la brousse : « Nous avions embarqué 63 bœufs et on a débarqué trois en cours de route. Arrivé à Maréla, le chauffeur nous a dit que le frein est en train de lâcher, mais on a tout de même continué. Au moment où notre camion a pris feu, je dormais dans la cabine, il n’y a pas eu de pertes en vies humaines, mais nos animaux sont en fuite » a déclaré Abdoulaye Bah.

Au moment où le correspondant de Guineematin.com quittait les lieux, les recherches étaient en cours pour tenter de retrouver les bœufs, dispersés dans la brousse.

De Kindia, Amadou Bailo Batouala Diallo pour Guineematin.com

Tel. 628516796

Facebook Comments

Guineematin