Le ministre de l’Administration du territoire et de la Décentralisation, le Général Bouréma Condé a présidé hier, vendredi 11 mai 2018, l’ouverture de la cérémonie traditionnelle multisectorielle des Condés. Organisée pour la deuxième fois dans son village à Takoura, situé à une trentaine de kilomètres de Kankan, cette cérémonie qui va durer trois jours (11, 12 et 13 mai), vise à « réchauffer les liens d’amitié et de fraternité au sein de la grande famille Manding, particulièrement les familles Condés, Diarra, Koné, Diarrassouba, à cheval entre la Guinée, le Burkina-Faso, la Côte d’Ivoire et le Mali », rapporte l’envoyé spécial de Guineematin.com à Takoura.

Cette deuxième édition a commencé par la lecture du coran sur une place publique de Takoura aménagée pour l’occasion. Elle a réunie des centaines de cadres malinkés, particulièrement des Condés, et de sages venus des districts et sous-préfectures de la Haute Guinée. Outre les hauts commis de l’Etat (secrétaires généraux, directeurs généraux, présidents d’institutions nationales et préfets) en fonction en Guinée, il y avait aussi des diplomates guinéens accrédités dans les pays de la sous-région comme le Sénégal à cette cérémonie.

Selon le général Bouréma Condé, cette rencontre vise à perpétuer une vieille tradition de leurs parents : « C’est cyclique, c’est une vielle tradition qui s’inscrit déjà dans la durée depuis de nombreuses décennies. Les parents se retrouvent, on parle des problèmes généraux de la communauté, on essaie de trouver des voies et moyens pour les aplanir, on travaille sur la paix dans le pays, on travaille sur l’unité nationale, on travaille sur le développement communautaire. Et aussi, les enfants sont mis à l’école de la tradition, il s’agit d’une grande école de l’éducation traditionnelle dans le pays manding », a expliqué au micro de l’envoyé spécial de Guineematin.com, le ministre de l’administration du territoire et de la décentralisation.

Le président de l’événement indique que cette rencontre de Takoura sera mise à profit pour faire des « rappels historiques, des narrateurs traditionnelles vont expliquer ce que c’est que la famille Condé, d’où elle vient, où est-ce qu’elle est aujourd’hui, quelles sont ses aspirations. On va parler aussi des problèmes qui opposent les familles et on trouve des voies pour pouvoir les résoudre, pour pouvoir apporter des solutions. Trois jours c’est peu, mais en trois jours on pourra faire beaucoup de choses ; on va travailler surtout sur l’apaisement ».

La première journée de cet événement a connu la prestation des chasseurs traditionnels et d’un ensemble instrumental. Mais, elle a été surtout marquée par la disparition du téléphone portable du consul de la Guinée au Sénégal. Malgré les nombreuses recherches effectuées et les appels lancés, l’hôte de marque de Takoura n’a pas pu retrouver son téléphone.

De Kankan, Ibrahima Sory Diallo, envoyé spécial de Guineematin.com à Takoura

Tel. : (00224) 621 09 08 18

Facebook Comments

Guineematin