imageÀ l’occasion d’un déjeuner de presse au Jardin 2 octobre de Conakry, le représentant des Médecins sans frontières a dit qu’il n’y aura pas de nouveau centre de traitement (isolement) à N’zérékoré (où il y a 3 nouveaux cas d’Ebola), encore moins à Yomou (où il y a 3 nouveaux cas).

Dans les explications de Mark Poncet, MSF n’a pas le personnel qualifié, ni les moyens d’offrir d’autres centres de traitement en Guinée. Les nouveaux cas doivent donc être conduits au centre de traitement de Guékédou, à environ 300 kilomètres de Yomou.

La Guinée est confrontée à la fièvre hémorragique à virus Ebola depuis maintenant huit mois. La mauvaise gestion des cas de contact fait que le virus s’est propagé dans presque tout le pays et a atteint la sous région, notamment en Sierra Leone, au Libéria et au Nigeria.

Facebook Comments