Obama at CDCLe Président des États-Unis, Barack Obama, a déclaré que l’épidémie d’Ebola en Afrique de l’Ouest et la crise humanitaire est une haute priorité de sécurité nationale pour les États-Unis.

Dans un discours aux Centres de Prévention et de Contrôle des Maladies (CDC) à Atlanta en Géorgie, le 16 septembre 2014, le Président Barack Obama a déclaré: «Le monde sait comment lutter contre cette maladie. Ce n’est pas un mystère. Nous en savons la science. Nous savons comment prévenir sa propagation. Nous savons comment prendre soin de ceux qui la contractent. Nous savons que si nous prenons les mesures appropriées, nous pouvons sauver des vies. Mais nous devons agir rapidement. Nous ne pouvons pas traîner sur celle-ci. Nous devons avancer avec force et faire en sorte que nous nous y prenions au mieux que nous pouvons, étant donné qu’elle a déjà éclaté d’une façon que nous n’avions pas vue auparavant. Donc, aujourd’hui, je vous annonce une augmentation importante de notre réponse. À la demande du Gouvernement Libérien, nous allons mettre en place un centre de commandement militaire au Liberia pour soutenir les efforts des civils dans la région – semblable à notre réponse après le séisme en Haïti. Il sera commandé par le Général de Division Darryl Williams, commandant de nos Forces Armée pour l’Afrique. »

La réponse à cette épidémie est de nature régionale. Afin de la contenir et la combattre, nous travaillons en partenariat avec les Nations Unies et d’autres partenaires internationaux pour aider les gouvernements de Guinée, du Libéria, de la Sierra Leone, du Nigeria et du Sénégal à répondre juste alors que nous renforçons nos défenses internes.

Notre stratégie repose sur quatre objectifs principaux :

o   Le contrôle de l’épidémie à la source en Afrique de l’Ouest;

o   L’atténuation des effets de second ordre, y compris l’atténuation des conséquences économiques, sociales et politiques dans la région;

o   L’engagement et la coordination avec un plus grand nombre d’acteurs au niveau mondial; et

o   Le renforcement des infrastructures de sécurité sanitaire mondiale dans la région et au-delà.

Les États-Unis ont appliqué une réponse gouvernementale à l’épidémie, que nous avons lancée peu de temps après que les premiers cas ont été signalés en Mars. Dans ce cadre, nous avons consacré des ressources supplémentaires au sein du gouvernement fédéral face à la crise, engageant  plus de 175 millions de dollars à ce jour.

L’AFRICOM mettra en place un Commandement de Forces Interarmées avec  le siège  à Monrovia, au Libéria, pour assurer l’appui du commandement et de contrôle régional aux activités militaires des États-Unis et faciliter la coordination avec le gouvernement des États-Unis et les efforts de secours internationaux. Un Général de l’Armée Américaine pour l’Afrique, la composante armée d’AFRICOM, dirigera cette initiative, qui impliquera environ 3000 forces américaines.

L’AFRICOM établira une base régionale intermédiaire (ISB) afin de faciliter et accélérer le transport d’équipements, de fournitures et de personnel. Des forces américaines participant à cette réponse, plusieurs seront stationnées à l’ISB.

En outre, le Commandement mettra en place un site pour former jusqu’à 500 fournisseurs de soins de santé par semaine, permettant aux travailleurs de santé de fournir en toute sécurité des soins médicaux directs aux patients.

Nous avons actuellement dans les pays touchés plus de 100 spécialistes provenant de plusieurs département et organismes américains, y compris les Départements d’État et des Services Sociaux et  de la Santé (HHS), les CDC, l’Agence Américaine pour le Développement International (USAID), et le Département de la Défense.

Nous travaillons également de manière intensive sur cet effort avec les Nations Unies, y compris l’Organisation Mondiale de la Santé, les gouvernements des pays touchés, et d’autres partenaires, y compris le Royaume-Uni, la France, l’Allemagne, la Norvège, l’Union Africaine et l’Union Européenne.

Conakry, le 17 Septembre  2014

Communiqué de l’ambassade des Etats Unis à Conakry

Facebook Comments