Ville de Labé, capitale de la région administrative de Labé, Moyenne Guinée, FoutaLa situation devient de plus en plus préoccupante à Sambayaabhé, dans la commune rurale de Popodara, située à 18 km à l’ouest du chef-lieu de la préfecture de Labé où deux autres personnes <<contacts>> ont commencé à développer la maladie dans la matinée de ce lundi 22 décembre, a appris le correspondant de Guineematin.com d’une source officielle.

Selon le Directeur Régional de la santé de Labé, Elhadj Mamadou Houdy BAH, c’est au moment où l’ambulance de Koubia prenait les trois malades découverts sur le terrain le dimanche 21 décembre dernier que les superviseurs de l’OMS et le Directeur Préfectoral de la Santé ont été informés de la situation de deux autres contacts qui ont commencé à développer la maladie à Sambayaabhé.

Confronté à un problème de logistiques, la région sanitaire a immédiatement positionné l’ambulance de Mali pour transporter les deux derniers cas suspects.

Au moment où nous mettions cette nouvelle en ligne, 5 cas de maladie suspecte sont sur la route du Centre de Traitement Ebola de Forécariah à bord de ces deux ambulances. Ce qui porte à 8 personnes malades évacuées à Conakry et Forécariah dont 3 cas confirmés de la maladie hémorragique à virus Ebola par le centre de Donka depuis l’apparition de l’épidémie dans la sous-préfecture de Popodara.

En attendant, la recherche de personnes <<contacts>> se poursuit à Sambayaabhé, Satina et dans la Sous-préfecture de Dalein.

Aux dernières nouvelles, deux cas suspects venus de Kissidougou et Conakry ont été signalés dans la matinée de ce lundi 22 décembre à Pita, située à 38 km au Sud de Labé.

A signaler que le véhicule des superviseurs de l’OMS est tombé en panne depuis plus de 4 jours. Réalité qui ne facilite pas leur mobilité dans ce contexte de début de crise épidémique.

Idrissa Sampiring DIALLO pour Guineematin.com
Téléphone : (00224) 660 11 35 15

Facebook Comments