Dr. Ibrahima Kouroumah, ministre de l'Enseignement près-universitaire et de l'Alphabétisation

Dr. Ibrahima Kouroumah, ministre de l’Enseignement près-universitaire et de l’Alphabétisation

Contrairement à l’annonce faite par le ministre, Ibrahima Kourouma, les résultats des différents examens se font toujours attendre dans les différents établissements scolaires, a constaté guineematin.com sur le terrain.

Au complexe scolaire Oumou Diaby, situé à Cosa, dans la commune de Ratoma, où les candidats attendaient ce matin, aucun résultat n’est encore disponible. Hormis deux enseignants trouvés sur les lieux, aucun responsable de l’établissement n’était présent. Même constat dans les autres établissements scolaires du quartier et ailleurs, comme Donka où Guineematin.com a envoyé des reporters. Nos contacts établis ailleurs confirment la même situation et le réseau MTN Areeba, détenteur du marché des résultats, a dit à Guineematin.com n’avoir toujours pas reçu de résultats…

Joint au téléphone par un des enseignants, devant un reporter de Guineematin.com, un responsable d’une école de Cosa a confirmé être à la DCE de Ratoma pour chercher les résultats.

Au complexe scolaire Oumou Diaby, un groupe de jeunes lycéens, l’air anxieux, gardaient leur mal en patience devant le bureau du Directeur des Etudes situé au bas des escaliers du bâtiment principal.  Un autre petit groupe de filles de la 6ème année ‘’tuait le temps’’ en faisant le tour des classes…

A Safia école, ils étaient nombreux à  attendre devant la porte de la direction.  De l’autre côté de la cours, quatre filles étaient assises sur un banc et discutaient sur les causes du retard dans la publication des résultats.

Aux dires de certains candidats rencontrés sur  les lieux, les responsables des établissements seraient tous à la Direction Communale de l’Education de Ratoma pour s’informer davantage.

Le hic est  qu’aucune information officielle n’a été fournie par le département de l’éducation pour expliquer ce retard des résultats des examens, promis à 10 heures ce vendredi 17 juillet 2014.

Pour l’instant, les candidats ne se contentent que des SMS lancés sur le réseau MTN Areeba où certains d’ailleurs ne croient pas aux réponses données. Pour cela, les anecdotes ne manquent pas. « Moi je ne crois pas aux réponses de Areeba. L’année passée, mon frère avait envoyé son PV, on lui a dit ‘’désolé’’ et quand il est venu à l’école, il a trouvé qu’il était admis », explique une fille à ses amis.

Mamadou Alpha Baldé

 

Commentaires