Mairie de la commune urbaine de LabéC’est dans l’enceinte du lycée Wourou, commune urbaine de Labé, que le concours de recrutement à la fonction publique guinéenne session 2016 s’est déroulé ce dimanche 21 août 2016 dans la région administrative de Labé. Ces 1 809 candidats provenant de toutes les cinq préfectures de la région ont été évalués dans deux matières. C’est notamment la culture générale et la spécialité du candidat conformément à l’option choisie.

Au terme des épreuves d’évaluation, le délégué national du ministère de la fonction publique, de la reforme de l’Etat et de la modernisation de l’Administration, a dit sa satisfaction du climat de tranquillité qui a marqué le déroulement de ce concours.

« Le concours s’est bien passé dans la région de Labé. C’est-à-dire sans incident, cela est une satisfaction. L’heure est au ramassage des copies. Ensuite, on les acheminera à Conakry, où elles seront corrigées. »  A confié à Guineematin.com, M. Almamy Adama Camara

Donnant aussi son avis, l’inspecteur régional de Labé en même temps vice président de la coordination de pilotage de ce concours à Labé, s’est beaucoup plus accentué sur la participation massive qui a caractérisé ce concours. Sur le plan organisationnel, Mory Sangaré a salué les dispositions prises pour permettre l’évaluation de tous les candidats dans un centre unique.

Côté candidats, les impressions sur le déroulement de ce concours national sont très variées. Pour Baldé Thierno Idrissa, candidat au profil ÉCONOMIE, c’est avec sérénité et satisfaction qu’il a passé ce concours. Par conséquent, il est convaincu de pouvoir servir très prochainement son pays en qualité d’enseignant.

Même son de cloche chez Hawaou Baldé qui souhaite très prochainement enseigner l’histoire. Cependant, cette dernière dénonce le sujet d’Histoire qui; selon elle, n’a pas été abordable. Néanmoins, elle espère pouvoir faire partie de ceux qui seront les prochains agents de l’Etat guinéen.

Un autre candidat qui s’est exprimé sous anonymat, a exprimé un total pessimisme et un désespoir qu’on pouvait lire sur son visage. Pour lui, il est clair comme l’eau de roche, qu’il ne sera pas des rangs des recrutés. Pour raison avance-t-il,  » je doute très fort de la crédibilité des résultats qui seront publiés ».

De Labé, Yayé Aissata Diallo pour Guineematin.com

Tél : (00224) 620 03 66 65

 

Facebook Comments

Guineematin