Après son retrait des activités du comité de suivi des accords politiques, l’opposition républicaine a appelé ses partisans à observer une journée ville morte ce lundi, 14 mai 2018, à Conakry, Kindia, Dubréka et Manéah pour exiger la restitution des voix sorties des urnes.

A Conakry, dans la commune de Matam, précisément au carrefour Constantin, la circulation est fluide et les citoyens vaquent à leurs occupations quotidiennes. Cependant, certains magasins et boutiques restent fermés, rapporte un reporter de Guineematin.com qui est déployé sur place.

Au moment où nous écrivions ces lignes, à 11 heures, la circulation était toujours fluide sur la route Niger, notamment au carrefour Constantin. Les étalagistes faisaient leur petit commerce et les femmes écoulaient leurs produits en toute liberté. Mais, certains magasins et boutiques sont fermés. Les banques sont ouvertes, avec la présence des vigiles pour sécuriser les lieux.

À cette journée ville morte, les agents de maintien d’ordre ne sont pas présents au carrefour Constantin.

De Matam, Siba Guilavogui pour Guineematin.com

Facebook Comments

Guineematin