président des organisations de la société civile régional de LabéLes responsables du conseil régional des organisations de la société civile, le président de la chambre régionale du commerce, le secrétaire général du syndicat des chauffeurs, les autorités communales et des représentants du collectif des adversaires de Samba Camara ont rencontré ce vendredi 24 octobre le gouverneur de région pour plaider en faveur des 23 manifestants détenus à la maison centrale de Labé, a appris le correspondant local de Guineematin.com dans la préfecture.

Au cours de la rencontre, le porte parole du collectif des jeunes, Alpha Saliou DIALLO a présenté les excuses du mouvement pour ce qui s’est passé hier jeudi 23 octobre en expliquant avec forces arguments que les organisateurs de la marche n’ont jamais voulu défier le décret du président de la République sur l’état d’urgence sanitaire. En réalité, c’est ce vendredi matin qu’ils ont reçu la correspondance du maire de la commune urbaine leur notifiant l’interdiction de la marche pour cause du décret présidentiel.

Ainsi, l’adjoint au maire de la commune urbaine, Elhadj Ibrahima Balassa et le président du conseil régional des organisations de la société civile de Labé, Mamadou Cellou Goumba DIALLO ont demandé la clémence du gouverneur et plaidé pour la libération des jeunes qui sont actuellement détenus à la maison centrale.

En réaction, le gouverneur de région a vivement salué la démarche en rassurant de la volonté de son cabinet d’œuvrer pour le maintient de la paix à Labé. Sadou Keita a promis de soumettre la doléance au comité de crise qui doit se réunir sous son autorité demain samedi 25 octobre à 9 heures.

Idrissa Sampiring DIALLO pour Guineematin.com

Commentaires