Entrée, ville de téliméléC’est une très mauvaise nouvelle qui a été confirmée cet après-midi aux médecins de Télimélé. Les veuves du défunt de CBA qui ont été admises au centre de traitement de Donka sont testées positives à  la maladie à virus Ebola. 

Par ailleurs, quatre (4) autres malades viennent d’être déclarés à l’hôpital préfectoral, alors que la seule ambulance de Horé Loubha est déjà à Conakry. Docteur Maurice Béavoqui et ses collègues sont obligés de tendre la main à Kindia pour espérer avoir un véhicule pour aller chercher ces malades dans leur village, à Bheygol, sous préfecture de Sarékaly.

La coordination internationale pour le développement de Télimélé a lancé un appel d’urgence à la coordination nationale de lutte contre Ebola, aux partenanires de la Guinée, au gouvernement et à tous les ressortissants de soutenir les autorités locales surprises par la découverte de ces nouveaux cas plus de quatre mois après avoir déclaré la fin de l’épidémie à Télimélé.

A rappeler que ce sont des malades qui ont quitté Conakry qui sont allés avec la maladie dans leur village d’origine (Bheygol) dans la sous préfecture de Sarékaly, les 29 et 30 novembre dernier. Un enfant et un adulte y ont perdu la vie, les 2 et 5 décembre. Et, les deux veuves (difficilement retrouvées dans le village) ont été conduites à Donka où elles sont arrivées ce matin (dimanche 7 décembre 2014). Malheureusement, le test a certifié qu’elles sont porteuses de la grave maladie et elles seraient d’ailleurs connues et déjà enregistrées par le CTE avant de « disparaître » de Donka…

Nouhou Baldé

Commentaires