Un différend relatif à la gestion du revenu des camions destinés à servir dans les mines de Boké oppose actuellement Mohamed Diakhaby et madame Fatoumata Binta Barry, a appris ce vendredi 21 avril 2017 Guineematin.com, à travers un de ses reporters.

En effet, c’est courant l’année 2016 que ces deux associés ont convenu de chercher des camions dans le but de les livrer en location à la Société Minière de Boké afin d’obtenir des revenus. Après avoir trouvé ces camions pour la cause, ils ont conclu de confier la gestion des revenus des engins à dame Fatoumata Binta Barry. Mais, aux yeux de monsieur Diakhaby, la dame n’a pas respecté les clauses de leur contrat.

Selon lui, madame Barry ne rendait pas compte et pire, elle a « changé la carte crise du second camion en mettant son nom à elle ». Ce comportement a poussé monsieur Diakhaby à porter plainte contre sa collaboratrice. Le dossier de ce différend est transféré au niveau du tribunal de première instance de Dixinn où les parties concernées ont été entendues.

Au cours de leur audition, le plaignant a fait comprendre au tribunal qu’il a remis une somme de 275 millions de francs guinéens pour l’achat du premier camion. Ensuite, il dit avoir demandé à dame Barry de prendre à crédit un second camion qui sera payé au fur et à mesure. « Après l’obtention des camions, j’ai confié la gestion à madame Fatoumata Binta Barry. Mais, elle n’a pas respecté les engagements. Elle ne fait pas le compte rendu. Elle a même immatriculé le second camion à son nom », a soutenu le plaignant.

De son côté, la prévenue rétorque en disant qu’ils avaient conclu que la gestion des deux camions lui serait confiée mais cela a été changé par monsieur Diakhaby. « Je faisais régulièrement le compte rendu des travaux effectué par les camions. J’ai même les reçus avec moi. Mais, finalement Diakhaby a envoyé 4 chauffeurs pour dire que les camions vont désormais travailler nuit et jours. Il a ensuite refusé de me livrer les bons. Comme c’est moi qui ai pris l’engagement auprès de Mazid, le vendeur des camions, j’ai décidé de changer la carte crise du second camion pour mettre mon nom », a-t-elle expliqué.

A signaler que l’un des camions objet de ce différend est depuis plus de 6 mois immobilisé au niveau du tribunal de première instance de Dixinn.

Le dossier a été renvoyé au 25 avril 2017 pour les plaidoiries et réquisitions.

Saidou Hady Diallo pour Guineematin.com

Tel : 654 416 922/664 413 227

Facebook Comments