Conférence de presse de l'opposition guinéenne

Conférence de presse de l’opposition guinéenne

L’opposition républicaine était face à la presse ce mercredi 27 août 2014 à la maison commune des journalistes située à Coléyah. Lors de cette rencontre, le porte-parole de l’opposition Aboubacar Sylla a dénoncé la mal gouvernance et les transferts illicites d’argent effectué dans le gouvernement du prof Alpha Condé.

Selon le porte-parole de l’opposition Aboubacar Sylla,  la saisie des vingt millions de dollars à Dakar,  est une preuve palpable de la mal gouvernance de l’Etat guinéenne «  au lieu de se soucier de la gestion de la maladie qui continue à faire encore des victimes, l’Etat continue à faire des transferts d’argent avec des montants colossaux  par des procédures mafieuses.  Ce scandale met en lumière la mal gouvernance de l’Etat guinéen. Pendant  que les guinéens soufrent  avec le poids de la maladie, pendant que l’Etat est incapable de donner des moyens nécessaires de protection aux médecins et autres intervenants dans le cadre de la lutte contre Ebola, il signe des contrats pour transporter des montants faramineux : 58 millions de dollars et 20 millions d’euros qui représentent plus de 80 millions de dollars qu’il exporte dans les paradis fiscaux »

L’opposition dénonce vigoureusement ces pratiques d’un autre âge. Elle dénonce l’usage illicite  des biens publics… « La Banque Centrale pose plus de problèmes que de réponses.  Nous nous posons énormément de questions : d’où vient ce montant ? D’où viennent ces millions de dollars ? », s’interroge le porte-parole de l’opposition.

« Ce que nous savons la République de Guinée reçoit l’essentiel de ses ressources en devises du secteur minier. Et, nous savons tous que  les produits de vente de bauxite et d’alumine sont domiciliés dans des banques extérieures. C’est plutôt le mouvement inverse, c’est-à-dire le transfert des devises vers la Guinée pour aider la BCRG à soutenir notre monnaie, pour injecter des devises sur le marché, pour éviter la flambée des dollars et des euros en Guinée. C’est plutôt cette pratique-là qui était normale… », estime le président de l’UFC et porte parole de l’opposition.

Pour Aboubacar Sylla, la réaction de la Banque centrale « On a toujours dit qu’il y’avait des fuites de capitaux, on a toujours dit que l’or, le diamant, la bauxite….. Sont transférer à l’extérieur de la Guinée dans les valises, dans les mallettes qu’on a considéré comme si cela n’était pas de source officielle.  Mais grâce à la maladie Ebola et ce transfert on a des preuves ».

Enfin, Aboubacar Sylla a annoncé que l’opposition républicaine compte saisir l’assemblée pour une ouverture d’enquête parlementaire.

Assy Diallo pour guineematin.com

 

Commentaires