Ce samedi 15 avril 2017, l’assemblée générale hebdomadaire du parti au pouvoir a été présidée par l’honorable Abdourahmane Seinkoun Camara, membre du bureau politique national du RPG Arc en ciel. Au menu, deux sujets étaient à l’ordre du jour : la visite d’État du président Alpha Condé à Paris et les réconciliations au sein des structures du parti à la base, a constaté un reporter de Guineematin.com qui était au siège du parti.

Selon l’honorable Seinkoun Camara, « le président Alpha Condé a marqué des points ! Pendant des jours, le drapeau de la Guinée a flotté sur plusieurs artères de la capitale française. C’est bien le leadership du président de l’Union Africaine qui a été prouvé par cette visite d’État », a-t-il précisé.

Pour ce député, « le président de la République a eu plusieurs entretiens avec plusieurs hommes politiques français pour préparer les collaborations futures entre notre pays et la France. C’est dans cette idée qu’il a rencontré monsieur Macron et l’ancien Premier ministre Fillon », a rappelé l’honorable Seinkou Camara.

Prenant la parole, le ministre Albert Damatang Camara a répondu à ceux qui disent que la visite du président ne servira à rien parce que c’est avec un homologue en fin de mandat qu’il a signé des conventions. « Il y a eu beaucoup d’accords et de conventions signés dans plusieurs domaines de développement, notamment agricoles, le projet d’énergie solaire décentralisé ; et, des accords de financement avec l’Agence Française de développement. », a expliqué le porte parole du gouvernement.

Selon Albert Damantang Camara, « il y a certains qui ne sont jamais contents de ce que le président peut faire. Ils disent que cette visite ne sert à rien, le président François Holland doit partir. C’est faux, la France est une République, lorsqu’elle s’engage, c’est dans la continuité de l’État ».

Parlant des réconciliations en cours au sein du RPG arc-en-ciel, le secrétaire générale de la jeunesse du parti a expliqué que les problèmes sont en phase de résolution. « Il ya eu des problèmes de personnes dans plusieurs sections ; mais, ils sont en phases de résolution. Pour le moment, le problème de la section de Wanidara a été résolu. Et, je demande aux autres sections de faire la même chose. Ce sont des querelles de leadership qui doivent être réglés pour la cohésion au sein du parti », a précisé Bany Sangaré.

A rappeler qu’une des interviews du président Alpha Condé lors de cette visite d’État en France a été projetée dans la salle pour les militants présents au siège du parti ce samedi.

Abdoulaye Oumou Sow pour Guineematin.com

Tél. : (OO224) 620848501

Facebook Comments