au cimetière « Comment les événements se sont produits dans la sous préfecture de Womey ? Comment nous avons géré cette crise, récupéré les corps et traqué les coupables ? Ce sont entre autres questions auxquelles nous comptons apporter des réponses et aussi dire notre réaction sur certaines déclarations et certaines prises de position dans les médias… », a dit, au téléphone de Guineematin.com, le ministre de la Communication, Makanéra Alhousseiny Kaké.

Ce sera donc à l’occasion d’une conférence de presse prévue demain que les deux ministres- qui étaient par pure coïncidence dans la région forestière- veulent dire leurs « vérités » sur le drame de Womey qui a récemment emporté neuf compatriotes dont trois hommes de médias, le sous préfet de cette localité et son enfant, un responsable d’église et d’une clinique, le directeur préfectoral de la santé de N’zérékoré et le directeur adjoint de l’hôpital de cette même préfecture.

Depuis ce drame, les langues commencent à se délier, notamment du côté de l’opposition dont certains se posent des questions sur les raisons des plus hautes autorités régionales et préfectorales, à commencer par le gouverneur et le préfet pour une simple sensibilisation dans une sous préfecture qui n’a non seulement pas de cas d’Ebola, mais surtout qu’on dit s’être prédisposée à la lutte en ayant déjà des sceaux d’eau au chlore, etc.

Par ailleurs, d’autres questionnement portent sur le comporte éventuel des agents de sécurité qui accompagnaient à Womey la délégation conduite par les gouverneur et préfet (qui savent souvent se faire respecter parce que craints) ! Ces agents auraient-ils essuyé, esquissé les pierres et armes blanches avant de fuir avec leurs mentor sans la moindre réplique ou bien certains (même si ce ne sont pas tous) ont dû faire usage des leurs armes, peut-être même en légitime défense ? Y a-t-il eu des coups de feu de la part des agents qui accompagnaient la délégation officielle de sensibilisation à l’occasion des contestations et échauffourées de Womey ? Les préfet et gouverneur seront-ils entendus par une commission d’enquête indépendante ?

Ce sont autant de questions et bien d’autres qui sont articulées souvent par des intervenants non proches du pouvoir…

Nouhou Baldé

Commentaires