Samedi 13 mai, Son Excellence Monsieur Hisanobu Hasama, Ambassadeur du Japon en Guinée, Son Excellence Monsieur André Loua, Ministre des Pêches, de l’Aquaculture et de l’Economie Maritime et Monsieur Fodé Bérété Camara, Président du Comité de développement du débarcadère de Kamsar et les autorités locales de Kamsar et Boké ont procédé à la pose de première pierre du Projet d’amélioration du Port de pêche artisanale de Kamsar.

Ce projet, d’un montant de cent quatre-vingt-dix mille cinq cent vingt-quatre dollars (190 524$), soit environ un milliard sept-cent millions de Francs Guinéens (1 700 000 000 FG), ce projet répond à une demande des travailleurs et des gestionnaires du port de Kamsar et à la politique nationale de développement du secteur de la pêche du Gouvernement Guinéen.

Le port de Kamsar a bénéficié de plusieurs projets, depuis sa création en 2000. Et il connait depuis une activité importante, qui en fait un point de ravitaillement en poisson pour sa zone immédiate, mais aussi jusqu’à Conakry et dans toute la Basse Guinée. Cependant, le port manque encore d’installations pour le tri, le traitement et la vente des poissons, ainsi que de l’approvisionnement et l’évacuation des eaux, et de latrines en nombre suffisant. En conséquence, les activités se font à même le sol, ou sous des hangars de fortune, trop petits ou dangereux et dépourvus de conditions d’hygiène minimales.

Le projet doit donc améliorer les conditions de travail, les conditions sanitaires et renforcer l’hygiène et la salubrité du site, par la construction d’une halle de manutention, de prétraitement et de vente, ainsi que la réalisation de caniveaux, de latrines et d’une nouvelle adduction d’eau.

Ce projet s’inscrit dans la politique d’appui plus globale du Japon en Guinée, notamment d’amélioration de la sécurité alimentaire, et d’appui traditionnel du Japon au secteur de la Pêche guinéenne.

Fin

Commentaires

No Comments