TPI de Dixinn à la Cour d'Appel de Conakry, drame, Rogbané, procèsAprès la comparution des accusés, la barre revient aux témoins dont Mme M’mawa Camara secrétaire  du Directeur du service propre au Gouvernorat de la ville de Conakry, Aboubacar Salia Camara Directeur du service propre du Gouvernorat et Bangoura Kémoko, inspecteur général de la culture et du patrimoine historique au Gouvernorat, tous poursuivi pour homicide involontaire.

Au cours de l’audition de ces témoins Mme M’mawa Camara, la secrétaire et  Aboubacar Salia Camara, Directeur du service propre du Gouvernorat pour répondre aux questions des avocats sur l’objectif de la lettre adressée au Gouverneur par Malick Kébé, Directeur de l’Agence Guinéen de Spectacle ; il diront que « la lettre concernait une information de collaboration d’organisation de l’Agence guinéenne des spectacles pour la vulgarisation de l’information ». Et, au Directeur d’ajouter qu’il n’aurait même vu cette lettre qu’au lendemain du drame ; alors que c’est la lettre qui a été la cause de leur licence du Gouvernorat de la ville de Conakry.

Kémoko Bangoura, inspecteur général de la culture et du patrimoine historique au Gouvernorat, venu à la barre pour répondre aux questions, dira : « cette lettre était une lettre pour la collaboration du Gouvernorat et l’Agence guinéenne des spectacles pour une vulgarisation de l’information pour la tenue de tous les spectacles sur toute l’étendue de la ville de Conakry ».  Pour répondre aux questions liées sur la tenue des spectacles sur les plages, il dira : « je ne pense pas qu’une plage  soit appropriée à la tenu d’un spectacle ». Et, il a complètement nié d’avoir reconnu la tenue des spectacles sur aucune des plages.

Une déclaration qui a fait monter la colère des jeunes qui suivent attentivement ce procès dans la salle. Ils ont manifesté leur mécontentement après la suspension du procès dans la cours voulant même mettre main sur M. Bangoura au sortir de la salle d’audience…

La reprise du procès est prévue le dernier jour de cette année (mercredi 31 décembre) toujours dans la salle d’audience de la cour d’appel de Conakry, à Kaloum.

Yacine Sylla pour Guineematin.com

Commentaires