Le colonel Aboulaye Kéita, alias Commando Faguet, s’apprête à aller à son village de Kourémalé, à la frontière guinéo-malienne. Mais, les populations de Tatakourou (village situé sur la route de Kourémalé) pourraient s’opposer à son passage…

Il y a juste un mois et quelques jours, en visite à Kourémalé (à la frontière guinéo-malienne), le colonel Abdoulaye Kéita, alias commando Faguet, officier de l’armée guinéenne, est intervenu dans un problème domanial opposant les populations de Tatakourou à celles de Doko. Selon certains témoignages, pour se rendre sur ce domaine litigieux, le commando Faguet s’était cortèges d’un groupe de jeunes de Doko et de deux pickup d’agents, béret rouge. C’est ce qui avait occasionné la fuite des gardiens du domaine proches de Tatakourou.

Après cette descente musclée sur le domaine, les populations ont constaté la perte d’une moto, deux coupe-coupe, deux nattes.

À cet effet, le procureur de la Cour d’Appel de Kankan, Alpha Sény Camara, aurait convoqué le colonel. Et, pour sa part, le président du district de Tatakourou, Abdoul Karim Simagan, a porté plainte contre le colonel. Car, quatre (4) jours après son passage les habitants des deux villages se sont affrontés sur le domaine, entraînant ainsi 23 blessés (certains par balles) dont six (6) d’entre eux seront évacués à Bamako, République du Mali. Malheureusement, les autorités judiciaires de Kankan ont, semble-t-il, rangé cet autre dossier dans les tiroirs.

Bref, présent à Siguiri, le colonel Abdoulaye Kéita s’apprêterait à se rendre à Kourémalé, son village. Mais, informés du passage prévu de cet officier de l’armée, les populations de Tatakourou (sur la route Siguiri-Kourémalé) menacent de perturber son passage et d’exiger qu’il leur rende la moto et les autres biens perdus lors de son expédition sur le domaine litigieux…

Moussa Tatakourou Diawara pour Guineematin.com

Commentaires