titi-et-madameCe sont finalement les commentaires sur le web qui ont influencé la position du tribunal de première instance de Dixinn à organiser le procès à huis clos, entre la belle Mariam Kouloubaly et l’ancien capitaine du syli national de Guinée et ancien ministre, Aboubacar Titi Camara, ont constaté les deux reporters de Guineematin.com qui sont sur place.

Après la demande des avocats du mari, Aboubacar Titi Camara, leurs adversaires qui défendent sa femme avaient opposé les dispositions légales qui ne permettraient pas qu’une affaire pénale soit jugée en chambre de conseil. Mais, précisent les avocats, après la première audience, le 8 septembre, il y a eu beaucoup de commentaires.

Egalement, le procureur a, Mohamed Samoura, invoqué ces commentaires pour estimer normal que cette affaire ne soit pas jugée en public. Ces commentaires, notamment sur internet, risqueraient de porter atteinte à la dignité des enfants du couple.

Bref, le juge audiencier, monsieur Thierno Souleymane Barry a finalement annoncé que cette affaire sera désormais à huis clos et est renvoyée au vendredi 30 septembre 2016.

A rappeler que Titi Camara avait accusé sa femme (quand elle vivait encore chez lui) d’avoir abandonné la chambre conjugal et d’aller dans celle des enfants pour appeler des garçons comme KPC.

Du TPI de Dixinn, Abdoulaye Oumou Sow et Saidou Hady Diallo pour Guineematin.com

Facebook Comments

Guineematin