Chlore eboComme nous l’avions écrit dans l’une de nos précédentes dépêches portant sur la vente illicite des kits offerts  par l’UNICEF dans le cadre de la lutte contre la fièvre hémorragique à virus Ebola sur le marché de Madina ( http://guineematin.com/?p=3502 ), notre rédaction a reçu la  réaction de l’UNICEF à travers son représentant, Mohamed Ayoya.

Selon donc monsieur Ayoya,  depuis l’apparition de la fièvre à virus Ebola, l’UNICEF ne cesse de  faire des dons. Ces dons ne devraient être en aucun cas vendus  sur le marché guinéen. « Nous avons distribué plus de sept cent soixante mille (760 000) bouteilles de chlore gratuites à la population guinéenne, depuis mars 2014 »

Poursuivant ses propos,  Mohamed Ayoya ajoute qu’avant la distribution de ces dons, l’UNICEF avait pris des dispositions pour ne pas qu’on les revende sur le marché : « Nous avons pris des précautions, en apposant par exemple la mention ‘’ Ne peut être vendu’’ sur les bouteilles », rappelle le représentant de l’UNICEF en Guinée, annonçant des investigations sur le marché guinéen.

Assy Diallo pour guineematin.com

 

 

Commentaires