Formation des magistrats militaires

Formation des magistrats militaires

Dans le cadre de l’opérationnalisation du Tribunal Militaire, le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) vient en appui à la Direction de la Justice Militaire pour vulgariser le code de Justice Militaire.

L’atelier de formation des animateurs (Magistrats Militaires) s’est tenu du 23 au 25 Juillet 2014 à Kindia. Vingt-quatre (24) magistrats militaires ont suivi cette formation sur le contenu du Code de Justice Militaire les techniques de communication pour la vulgarisation ce code.

L’appui du PNUD qui se situe dans le cadre de la mise en œuvre des activités du Projet de Renforcement du Contrôle civil et Démocratique des FDS en Guinée se déroulera en deux étapes à savoir :
Ø La formation des magistrats militaires sur le contenu et
Ø la démarche de vulgarisation et l’appui matériel et logistique à la tenue des séances d’animation à l’intention des justiciables.

L’Objectif global de cette vulgarisation est d’informer et de sensibiliser le personnel militaire sur, entre autres, le contenu du Code de Justice Militaire, l’organisation et le fonctionnement de la Justice militaire, la procédure pénale militaire ainsi que sur les infractions relevant de la compétence du Tribunal Militaire.

Les cérémonies d’ouverture et de clôture ont été placées sous la présidence du Ministre Conseiller à Présidence Chargé de la Réforme du Secteur de la Sécurité (RSS), de Madame le Gouverneur de la Région Administrative de Kindia et des experts du PNUD ; avec la participation de Messieurs le Commandant de la première Région Militaire et le Commandant de la Région de Gendarmerie de Kindia.

Plusieurs hauts gradés de l’armée croupissent en prison en attendant la mise en place du tribunal militaire. C’est la cas de l’ancien chef d’état-major général des armées, le général Nouhou Thiam et ses compagnons, accusés de participation à l’affaire dite « attaque du domicile privé du président Alpha Condé, le 19 juillet 2011.

Source le PNUD

Commentaires