SoribaSorel1-620x300C’est dans la matinée de ce vendredi 9 octobre 2015 que Guineematin.com a pu joint le gouverneur de Conakry, après plusieurs et vaines tentatives. Mais, ce matin aussi, monsieur Soriba Sorel Camara souhaite ne rien dire sur les violences qui ont entraîné la mort d’un de nos compatriotes, occasionné plusieurs blessés et de nombreux dégâts matériels à l’occasion du retour dans la capitale guinéenne de l’opposant, Cellou Dalein Diallo, hier jeudi 8 octobre 2015.

«Attendez, je ne parle pas d’abord », c’est la seule expression que Soriba Sorel Camara a laissé entendre quand nous avons voulu l’entendre officiellement sur ces violences à Conakry.

Mais, que cache se silence du premier citoyen de la ville de Conakry, pendant que la ville est sérieusement secouée et endeuillée par des violences ?

Signalons que ces violences se sont produites sur le tronçon qui relie le quartier Kankanakoura à la CASSE de Madina où il y a eu un mort, plusieurs blessés, des véhicules saccagés, des boutiques détruites…

Le gouverneur de Conakry a été joint au téléphone par Thierno Amadou Camara pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin