Abdel Kader Sidibé membre de la réception de la centralisation des vote à kankan

Abdel Kader Sidibé, membre de la réception de la centralisation des vote à Kankan

La réception des procès-verbaux du vote  du 11 Octobre 2015 a commencé depuis hier nuit, à 23H, l’heure de la clôture du scrutin communiqué par la Commission Electorale Préfectorale Indépendante (CEPI). A la mi-journée de ce lundi 12 Octobre 2015, la réception des procès-verbaux de la commune urbaine était à 95%, a appris sur place Guineematin.com à travers son correspondant local.

Selon Abdel Kader Sidibé, membre la commission de réception, les Sous -Préfectures ont aussi commencé à venir. « Celles qui sont venues sont enregistrées par ordre d’arrivée. Le moment venu, on leur fera appel. C’est-à-dire, après la fin de la réception des procès-verbaux de la commune urbaine », a dit Abdoul Kader Sidibé, qui estime la fin de la réception des PV aux alentours de 18H. « Donc nous transmettrons ces procès-verbaux à la commission administrative de centralisation du vote qui aura à son tour la charge de compiler les voix des différents candidats. », a ajouté monsieur Sidibé.

Interrogé sur l’état des enveloppes contenant les procès-verbaux du vote, Abdel Kader Sidibé a confirmé que certaines enveloppes arrivent des certaines conditions non idéales. « Il arrive qu’on reçoive des enveloppes non fermées. Mais, comme notre rôle n’est pas les fermer, nous les faisons passer comme telle à la commission de centralisation qui appréciera », a-t-il dit.

Ce lendemain électoral, il y a du boulot dans les QG des partis politiques à Kankan, ce qui nous fait manquer d’interlocuteurs, tous dans la réception des PV et de leurs délégués dans les bureaux de vote.

Au QG du RPG, les esprits étaient surchauffés et les tons étaient graves chez les délégués des bureaux de vote. Ceux-ci demandaient leurs primes de surveillance des bureaux de vote. Mais, un compris serait déjà trouvé. Interrogé sur la question, l’honorable Ousmane Kaba indique que c’est un simple malentendu : « il leur avait été payé une partie du montant et il était dit qu’à leur retour, le reste serait payé. C’est le petit retard qui a fait ce bruit ».

L’autre fait à signaler est que certains délégués des partis politiques n’ont pas eu des procès- verbaux de leurs bureaux de vote. C’est le cas des délégués du bureau vote N°14, sis au quartier Dalako dans la commune urbaine de Kankan, que Guineematin.com a rencontré. Le constat était aussi visible dans les différents bureaux fédéraux du PEDN, de l’UFR et de l’UFDG à Kankan. C’est sur des bouts de papier que ces délégués ont noté les différents résultats de vote dont ils ont été témoins.

Kankan, Mamadou Sounoussy Diallo pour Guineematin.com

 

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin