Changement climatique : la Guinée adhère au programme WASCAL

coopération, WASCALC’est la salle de conférence du ministère de la coopération internationale qui a abrité la cérémonie de signature d’un accord entre le Centre Africain de Services Scientifiques sur les Changements Climatiques et l’Utilisation Adaptée des Terres (WASCAL) et le gouvernement guinéen, ce mercredi 28 octobre 2015, a constaté sur la place Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Ouvrant les communications, le Professeur Modibo Haïdara, président du conseil d’administration, a présenté le programme WASCAL, ses objectifs et sa mission, en vue de sa ratification par la Guinée, conformément à la résolution de la 2e réunion du conseil des ministres de WASCAL. «  Créé à Lomé, le 10 février 2012, WASCAL est  un projet de recherche de grande envergure basé sur un centre de service climatique conçu pour aider à relever les défis du changement climatique et renforcer la résilience de l’homme et de son environnement face à ce changement », a-t-il introduit.

coopération, WASCALSelon monsieur Haïdara, jusqu’à ce mercredi 28 octobre 2015, dix pays Ouest africains membres de la CEDEAO ont participé à leurs programmes. « Apres cette signature avec la Guinée, vous serez membre à part entière. Ce qui sera aussi bénéfique pour vos étudiants. Car, les programmes leurs permettront de poursuivre leurs études postes universitaire sur le secteur climatique », a expliqué le président du conseil d’administration de WACAL.

Visiblement satisfait, le ministre de la coopération internationale et parrain de la cérémonie, Dr. Moustapha Koutoubou Sanoh, a tout d’abord remercié le ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique et WASCAL pour l’adhésion de la Guinée à ce programme qu’il a qualifié d’historique : « L’adhésion de la Guinée à WASCAL n’est pas n’importe qu’elle évènement. Nous devons profiter de cette adhésion pour permettre à nos chercheurs, à nos universités d’en profiter. Que nous l’aimions ou pas, nous sommes tenues obligés aujourd’hui de faire face au changement climatique. Mon ministère serra aux cotés de ce département pour l’appuyer financièrement et matériellement afin de permettre à nos compatriotes qui veulent continuer leurs études post universitaires d’apprendre beaucoup et nous faire des propositions », a t-il promis.

coopération.jpg2Enfin, le ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, Bailo Teliwell Diallo, a dit que cette adhésion de la Guinée à WASCAL va marquer une pierre blanche dans l’évolution de l‘enseignement supérieur et de la recherches scientifique de notre pays.

Selon le ministre Teliwel Diallo, WASCAL a été mis en place dans un domaine qui est devenu capital pour la survie de l’humanité qui est le changement climatique. « Tous les pays doivent faire des efforts nécessaires pour que ce phénomène n’aboutissent pas à la disparition de l’Homme. Mais, que l’Homme puisse s’adapter aux phénomènes qui sont entrain de venir et qui vont s’amplifier », suggéré le ministre.

Ibrahima Sory Diallo pour Guineematin.com

 

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS