Machines à briques : l’autre promesse présidentielle que Kankan attend après l’élection

Le président Alpha Condé à Kankan, ce mardi 6 octobre 2015 (5)Lors de la dernière campagne électorale, le chef de l’Etat avait plusieurs fois promis des machines de fabrication de briques pour la population de la région administrative de Kankan. La capacité de production de ces engins a été estimée à trois mille (3 000)  briques par jour.

Où sont passées les machines à fabrication de briques ?

Selon nos informations, ces machines ont été envoyées et stationnées longtemps devant la maison des jeunes appelée « Batomba ». Mais, depuis un certain temps, les engins ne sont plus là. Ce qui peut légitimement inquiéter la population qui, elle, a rempli sa part du contrat en votant pour le candidat Alpha.

Interrogé sur la destination de ces engins par Guineematin.com, à l’occasion de notre entretien d’hier, dimanche 22 novembre 2015, le préfet de Kankan, Aziz Diop, a expliqué qu’il s’agit bien de quatorze (14) machines, facilement visibles au quartier Bordeau, où elles seraient stationnées désormais.

Seulement, dans la matinée de ce lundi 23 novembre 2015, l’envoyé spécial de Guineematin.com s’est rendu au lieu indiqué pour voir ces machines. L’endroit indiqué est situé à une dizaine de mètres de la voie principale. Nous nous sommes retrouvé dans  dans la cours d’un garage de maintenance d’engins lourds et légers appelé EGUIFER. Mais, sur les lieux, il n’y a aucune machine de fabrication de briques dans la cour.

La seule personne que nous avons trouvée sur le site nous a passé le numéro d’un certain Keita dont le préfet nous avait parlé aussi comme étant la personne chargée des machines. « Les machines sont dans un magasin et je détiens les clés. (…) J’ai appelé le sommet et on me dit que c’est impossible de vous montrer les machines », c’est l’essentiel de ce qu’il a dit au téléphone de l’envoyé spécial de Guineematin.com qui souhaitait vérifier si ces machines étaient là ou pas.

Un haut responsable de l’administration préfectorale nous a indiqué que dans l’euphorie suscitée par l’envoie de ces machines, sept groupements de fabricants de briques ont été constitués au niveau de Kankan. Sept machines devraient être données à ceux-ci et les sept autres machines reparties entre les autres préfectures de la région de Kankan : Mandiana,  Kouroussa, Kérouané  et Siguiri.

Interrogé par Guineematin.com sur ce retard pris dans la mise à disposition des machines, le préfet a répondu sèchement : « Nous attendons les instructions du président ».

Dans la rue, on appelle ces machines, les machines d’Alpha. Mais, beaucoup ne savent plus où elles sont maintenant. « Elles étaient à Batomba », mais je ne sais plus où elles sont maintenant », nous ont dit des personnes rencontrées dans les rues de Kankan.

De Kankan, Thierno Amadou Camara, envoyé spécial de Guineematin.com

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS