le gouverneur de Labé et le grand imam

Le gouverneur et le grand imam de Labé (image d’archive)

Depuis la diffusion d’une information relative à une attaque djihadiste imminente dans plusieurs villes de la République de Guinée dont Labé, une psychose totale s’est emparée des populations de la préfecture de Labé, a constaté Guineematin.com à travers une correspondante basée dans la préfecture.

Dès la diffusion de cette information, les autorités de Labé ont pris très au sérieux cette menace djihadiste. A cet effet, tous les services de sécurité sont en alerte, apprend-on du préfet de Labé, Commandant Mamadou Lamarana Diallo. Le mercredi 16 mars 2016, une rencontre réunissant tous les services concernés s’est tenue sous l’égide du gouverneur Sadou Keita. A l’issue de cette rencontre, plusieurs dispositions ont été prises pour sécuriser davantage les citoyens. Selon le préfet, Commandant Mamadou Lamarana Diallo, ces mesures ne seront pas dévoilées à  l’opinion publique pour ne pas qu’elles soient déjouées par l’ennemi.

Par ailleurs, le préfet de Labé a demandé aux populations d’être vigilantes et d’alerter le plus tôt que possible la présence de toute personne étrangère et douteuse au poste de sécurité le plus proche.

Pour certains citoyens interrogés par la rédaction régionale de Guineematin.com, la grande frayeur de la population s’explique surtout par un manque de préparation de nos services de sécurité à répondre efficacement aux attaques imprévisibles des djihadistes.  D’autres par contre, soulignent le fait que la guerre contre ces djihadistes est une guerre asymétrique. « On ne sait jamais quand, comment, encore moins où ils vont effectuer leur sale besogne »

La grande mosquée de Labé, n’a en tout cas pas connu l’affluence habituelle pour la prière de ce vendredi 18 mars 2016. Selon un Fidèle musulman qui a requit l’anonymat, deux pick-up des forces de sécurité étaient stationnés dans les parages. Comme pour dire que cette menace est prise très au sérieux dans la cité de Karamoko Alpha de Labé et que les populations locales en sont paniquées.

De Labé, Yayé Aissata Diallo pour Guineematin.com

Tél : (00224) 620 03 66 65

 

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin