Une nouvelle attaque a été enregistrée dans l’après-midi de ce lundi 21 mars 2016 à l’ACI 2000, précisément aux environs de l’hôtel Nord-Sud où se trouve le siège de la mission militaire de l’Union européenne à Bamako. Un assaillant a été tué, a appris Guinematin.com des confrères maliens.

Qui veut paniquer les Guinéens ?

Comme on le sait, depuis l’attaque de Grand-Bassam, en Côte d’Ivoire, les autorités guinéennes laissent s’amplifier des rumeurs de djihadistes qui menaceraient le pays, alors qu’aucun groupe n’a nulle part au monde parlé de la Guinée.

Et, pour mieux effrayer les citoyens guinéens, un tenancier d’hôtel, pourtant réputé pour son amour à la belle vie, est interpellé comme « suspect djihadiste qui aurait menacé la Guinée», alors que lui-même est aux antipodes des djihadistes qui haïssent et combattent des pratiques comme la prostitution et autres pratiques qui sont enregistrées à l’hôtel Boungalow, à Kindia…

Sans rire, on crie à gorge déployée que ce pauvre pays à plus de 80 pour cent de musulmans et surtout abandonné par les occidentaux qui n’ont aucun grand intérêt ici (contrairement au Mali, en Côte d’Ivoire, au Sénégal, au Burkina Faso, au Gabon…) serait sous menace des fous djihadistes.

Même si tout le monde sait qu’aucun pays ne peut se dire épargné par les terroriste, beaucoup de guinéens se demandent pourquoi certains citoyens continuent de souhaiter que la Guinée soit considérée comme un pays menacé, étant donné que la gendarmerie nationale a dit haut et fort que le pays ne dispose d’aucun corps spécialisé à la lutte contre le terrorisme ?

Comment peut-on expliquer qu’un djihadiste menace un pays en ne ciblant aucun intérêt occidental, ni aucun lieu de débauche ; mais en parlant des lieux publics d’un pauvre pays où chacun veut être ministre du gouvernement ou conseiller à la présidence pour espérer pouvoir rembourser ses dettes ?

Depuis un certains temps, mêmes les grands-mères regardent d’une certaine manière libanais et toute autre personne de peau blanche, alors que les terroristes ont annoncé désormais retourner les locaux dans les pays où ils menacent d’opérer.

Que Dieu veuille sur la Guinée et protège les Guinéens, amen !

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin