Ousmane Gaoual s’attaque au pouvoir : « ce n’est pas la fin des hostilités »

ousmane-gaoual-dialloArrivé dans l’après-midi d’hier, Vendredi 30 Septembre 2016, à Mamou, où il a pris part à une manifestation initiée par les femmes de la fédération UFDG de Mamou dans le cadre de la mobilisation et sensibilisation des citoyens autour des idéaux de paix, de justice, de solidarité, de fraternité et de démocratie, le bouillant et célèbre député, Ousmane Gaoual Diallo a précisé que la hache de guerre n’est pas encore enterrée entre son parti et le gouvernement du président Alpha Condé,  a constaté Guineematin.com à travers un de ses correspondants locaux, qui était à la maison des jeunes de Mamou, le lieu du meeting.

« Vous savez que je suis dans un bras de fer avec Alpha condé et son gouvernement. Ils ont dit qu’ils vont m’effrayer pour que je me taise. Ils m’ont arrêté pour que je me taise ; mais j’ai dit que comme Cellou Dalein est avec moi, je n’ai pas peur », a-t-il entamé, tout en rappelant de passage qu’en 2020, il n’y aura pas de discutions, de fraude ou d’alternative à l’installation de Cellou Dalein Diallo à Sékhoutouréya.

« Alpha condé a compris qu’il est en fin de parcours. Il est à son deuxième et dernier mandat. Le prochain locataire de Sékhoutouréya sera Cellou Dalein Diallo sans aucun doute », a-t-il enchainé.

Présentant le président Alpha Condé comme un homme habile dont il faut se méfier, le député uninominal de Gaoual a indiqué : « actuellement, on parle des candidatures indépendantes. Mais, à l’UFDG, il n’y a pas de liste indépendante. Tout le monde vote UFDG. Les listes indépendantes sont des listes du RPG déguisés. Ce sont des gens qui veulent vous tromper ».

foule-ufdgParlant de la détente dont le chef de l’Etat avait fait montre lors de sa dernière rencontre avec le chef de file de l’opposition et président de l’UFDG, l’honorable Ousmane Gaoual Diallo a déclaré : « Depuis quelques jours, nous avons vu Alpha condé très content. Il débordait de joie parce qu’il a serré la main à l’enfant béni de Guinée. Mais, cette joie n’est pas la fin des hostilités. Ce n’est pas l’apaisement. Il y aura apaisement lorsque le dialogue sera suivi des actes concrets, lorsqu’on aura repris le recensement électoral, lorsque Bakary Fofana ne sera plus président de la CENI, lorsque tous les corrupteurs et les corrompus seront dans les prisons, lorsque la justice va arrêter de harceler les militants et responsables de l’UFDG, lorsque nos victimes seront rétablies dans leurs droits, lorsque les assassins des soixante-treize jeunes de l’UFDG auront été trouvés, jugés et condamnés ».

Abordant la question du dialogue politique qui se tient actuellement à Conakry, Ousmane Gaoual Diallo estime que si le président Alpha Condé aime sa personne et la Guinée, il doit cette fois, tenir sa promesse. « Beaucoup pensent qu’ils vont tromper Cellou Dalein dans ce cadre de dialogue ; mais, ça va se passer en plein jour. Quand il y aura trahison dans ce dialogue, Alpha condé va prendre la fuite. S’il aime sa personne et la Guinée, il doit cette fois-ci tenir parole », a-t-il dit.

De Mamou, Mamadou Baïlo Keïta pour Guineematin.com

Tél. : 622 97 27 22

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS