TPI de Dixinn: Début du procès d’un présumé escroc qui avait promis d’ériger un village de Siguiri en district

5 octobre 2016 à 19 07 13 101310

Les débats sur le dossier Moussa Baro, poursuivi pour une affaire d’escroquerie présumée de 60 millions de francs guinéens au préjudice des  villageois de ‘’Tonson’’, dans la préfecture de Siguiri, ont  débuté ce mercredi  5 octobre 2016 au tribunal de première instance de Dixinn a constaté Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Read More

Préfecture Maritime: le colonel N’famara Diomandé et son adjoint prennent fonction

5 octobre 2016 à 18 06 52 105210

Le ministère de la défense national a servi de cadre ce mercredi 05 septembre 2015, a la cérémonie de passation de service entre le préfet maritime sortant l’amiral Lansana Touré et le colonel N’famara Diomandé, a constaté un reporter de Guineematin.com. Cette cérémonie a été rehaussée par la présence du ministre de la défense national et plusieurs officiers de l’armée guinéenne.

Read More

Femme et médias : Deux consœurs remportent le prix Hadiatou Sow du journalisme

5 octobre 2016 à 18 06 14 101410

le-presidium-de-la-ceremonie-de-remise-du-prix-hadiatou-sow-2016

Dans la matinée de ce mercredi 5 octobre 2016, a eu lieu la cérémonie de remise du prix Hadiatou Sow du journalisme pour la 4ème édition. L’évènement a été rehaussé par la présence plusieurs personnalités dont les ministres Kalifa Gassama Diaby, Albert Damantang Camara, l’ambassadrice du Sénégal en Guinée, les représentants des ambassades de la Sierra Léone et de la Malaisie, la présidente de la délégation spéciale de Kaloum ainsi que plusieurs autres hommes et femmes de médias, a constaté Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Read More

Le mouvement MSF-Guinée rend hommage aux victimes du bombardement de l’hôpital de Kunduz en 2015

5 octobre 2016 à 16 04 26 102610

A l’occasion de l’an un du bombardement de l’hôpital de la ville de Kunduz, en Afghanistan et qui a coûté la vie à 14 employés de Médecins Sans Frontière (MSF) ainsi que de nombreux patients, le mouvement associatif MSF-Guinée a organisé une rencontre commémorative à l’hôpital national de Donka. La démarche vise à dénoncer les différentes attaques dont ils sont victimes de par le monde, a constaté Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Read More

Assemblée nationale: Mohamed Lamine Fofana appelle à la mise en place de la Haute Cour de Justice

5 octobre 2016 à 14 02 25 102510

Dans son allocution, à l’occasion de l’ouverture de la session de loi des finances initiale 2017, le mercredi, 5 octobre 2016, le représentant du Chef de l’Etat au près des institutions républicaines, Elhadj Mohamed Lamine Fofana, a appelé l’Assemblée nationale a œuvrer à la mise en place de la Haute cour de justice.

La seule institution habilitée à juger les ministres de la république et le Chef de l’Etat, en cas de haute trahison.  Désormais, cette institution comprendra 9 membres au lieu de 6 initialement. Outre les 6 députés élus au scrutin uninominal secret et absolu, il y aura trois juges issus de la Cour de comptes, de la Cour suprême et de la Haute Cour de justice.

Avant de terminer son allocution, Elhadj Fofana a transmis le message de salutation et d’encouragement du Chef de l’Etat aux représentants du peuple. Se réjouissant du climat de dialogue instauré entre les acteurs politiques, le représentant du Chef de l’Etat, a appelé les différents acteurs à privilégier le dialogue et la concertation pour régler tous les différends qui se posent.

S’adressant à l’Assemblée nationale, le représentant du Chef de l’Etat, se réjouit du consensus obtenu entre les groupes parlementaires pour l’élaboration d’un nouveau règlement intérieur. Il a exhorté tous les acteurs impliqués à continuer le travail jusqu’à l’adoption de cet outil, indispensable au bon fonctionnement du parlement guinéen.

Abdallah Baldé, directeur de publication de Guineematin.com

Depuis l’hémicycle

 

 

Read More

Parlement du rire 2016 : « J’irai représenter notre pays dignement », promet Mamadou Thug

5 octobre 2016 à 13 01 42 104210

En prélude de la deuxième édition du « Parlement du rire », qui se tiendra à Abidjan du 13 au 22 octobre prochain, Guineematin.com a été reçu par l’honorable Mamadou Thug pour échanger sur les préparatifs de cette rencontre. Dans notre échange, le seul représentant des comédiens guinéens au niveau de ce parlement a parlé de ses différents projets mais aussi des difficultés qu’il rencontre.

Décryptage !

Guineematin.com : Mamadou Thug, bonsoir

Mamadou Thug : Bonsoir aux millions de lecteurs de Guineematin.com!

Guineematin.com : Vous vous apprêtez pour aller représenter la Guinée à un parlement du rire. Dites-nous c’est quoi le parlement du rire ?

Mamadou Thug : D’abord, il faut corriger. Je suis honorable Mamadou Thug. Je suis parlementaire africain, du côté de l’humour. C’est la 2ème édition. La première c’était l’année passée et la 2ème c’est cette année. Je dois représenter la Guinée à Abidjan du 13 au 22 octobre. Cet évènement est produit par Gondwana City de Mamane, chroniqueur à RFI. La diffusion est assurée par Canal+.

Le Parlement du rire est une rencontre de comédiens où on va dépeindre par l’humour, par le rire, les problèmes du monde, de l’Afrique et on va profiter de l’occasion pour essayer de sensibiliser les pays afin de promouvoir la démocratie en Afrique.

Guineematin.com : Vous-êtes députés au niveau de ce parlement…

Mamadou Thug : Honorable bien sûr, honorable, je suis honorable (rire)…

Guineeematin.com : Vous -êtes honorable depuis quand ?

Mamadou Thug : Depuis cette année, je suis parlementaire au niveau de ce parlement du rire. J’irais avec mes propositions et mes suggestions par rapport à beaucoup de choses dans le monde comique africain. J’aurais trois passages sur scène où je vais défendre les différents projets. Donc, j’aurais trois présentations. A partir du 14, jusqu’au 21, je vais jouer. Je serai avec d’autres parlementaires venus du Congo, du Cameroun, de la Côte d’Ivoire, du Burkina Faso, du Sénégal,… C’est la Côte d’Ivoire qui reçoit les parlementaires comme Gohou Michel, DB Cravate, Mamane, etc.

Guineematin.com : Honorable Mamadou Thug, comment vous vous préparez pour cette rencontre ?

Mamadou Thug : Aujourd’hui, nous sommes entrain de travailler autour de plusieurs de mes textes. Il y a des journalistes qui viennent, d’autres apportent d’autres idées. Je suis avec mon professeur et metteur en scène, Ibrahima Sory Tounkara, qui m’aide beaucoup. Il y a aussi d’autres artistes qui m’appellent et qui m’apportent beaucoup d’idées dans la création, tels que Djani Alpha, Fadjidi, sans oublier toute la structure qui m’entoure, qui me gère, Soudou Daardja Production qui me booste et qui m’apporte beaucoup de choses dans la créativité de mes spectacles. A Abidjan, c’est beaucoup de pays qui se rencontrent. Chacun a envi de faire au-delà de ce qu’il peut afin que, demain, quand Canal+ va diffuser, qu’on voit bien notre pays. Je veux qu’on voit bien le drapeau guinéen, c’est ce qui est important et c’est cela mon souci. Je tiens à rappeler que le parlement du rire n’est pas une compétition africaine. Mais, c’est un espace de diffusion des comédies africaines. Donc, chacun compétit avec soi-même. Alors, tu dois être à la hauteur de ton spectacle, de ton public et à la hauteur de ces personnes qui te suivent. C’est important que tu puisses combattre pour que vraiment, quand demain on annonce que la Guinée est représentée par Mamadou Thug, que ce qui sort, par le texte, par le jeu de l’acteur, qu’on voit quelque chose de bien. Que demain, au-delà du parlement, que Gondowana City ou bien avec Canal+, qu’on puisse aussi créer un autre évènement pareil en Guinée afin que les comédiens africains puissent avoir un calendrier partout dans le monde et surtout en Afrique. C’est ce qui leur permet de vivre.

Guineematin.com : Honorable Mamadou Thug, au sein de ce parlement du rire, est-ce qu’il y a d’autres comédiens députés mais qui sont aussi des Guinéens ?

Mamadou Thug : Je suis le seul député guinéen pour la saison 2. L’année passée, par problème de calendrier, ils étaient sensés être deux, mais Mani Oumar était parti représenter dignement la Guinée. C’est un de nos amis, un de nos frères, qui est aussi bien. Mais, cette année, comme le disait les autres de la production qu’au parlement du rire, la Guinée sera représentée par un seul comédien. Que pour eux, c’est Mamadou Thug. Donc, j’irai dignement avec le fanion de la Guinée faire du spectacle et pour le public Guinéen, pour le public de l’Afrique et pour le public du monde entier. Pour qu’on sache qu’en Guinée, la comédie vie et vivra, Incha Allah.

Guineematin.com : Est-ce qu’on peut savoir la portée du message que vous allez véhiculer lors de cette rencontre ?

Mamadou Thug : Aujourd’hui, comme je le dis, parler de la démocratie, parler d’unité, de la bonne gouvernance, de l’environnement, c’est des thèmes qui importent le monde entier. Au-delà de la comédie, nous travaillons autour de beaucoup de choses, surtout culturel pour que demain quand nous passons qu’on sente que la Guinée est passée. Je l’ai dit en primo qu’on est en train de travailler autour de beaucoup de textes. Il y a des maîtres confirmés qui m’apprennent et qui m’ont beaucoup aidé dans ce métier : les Souley Thiaguel, Petit Tonton et même les comédiens de ma troupe, les messagers du temps. Chacun apporte son mieux pour l’édifice du spectacle de l’honorable Mamadou Thug. Certes, c’est moi qui serait vu sur scène, mais c’est la Guinée qui sera sur scène. Que ça soit au palais de la culture à Abidjan où devant le petit écran de Canal+, ce qui est important c’est qu’on puisse faire un passage remarquable lors de cette rencontre. Pourvu que demain, vous, en tant que site internet Guineematin.com, vous en tant que média en Guinée, que puissiez dire vraiment que ce passage est remarquable. C’est pour dire que nous partirons représenter notre pays dignement. Donc, on a besoin de soutien, nous avons besoin de sentir la Guinée derrière nous. Je le dis très souvent que le premier comédien de ce pays, c’est le Pr Alpha Condé. Le premier footballeur de ce pays, c’est bien lui et il est le premier muezzin aussi.  Après lui, toutes les autres institutions, que ça soit le chef de file de l’opposition ou le bout du fil de l’opposition, on a besoin du soutien de tout le monde. Que tous ceux qui ont des amis en Côte d’Ivoire leur dise que le parlement, c’est la rentrée gratuite. C’est sur invitation. Venez rire et répondre : « ça, c’est moi ça ». Tout ce que je pourrais promettre à tous les Guinéens est que j’assurerais le spectacle parce que c’est pourquoi, on se donne à fond pour travailler et hisser haut le drapeau guinéen. On aime ce pays et on veut aider ce pays. Le soutien peut être moral, physique, certes, mais il est aussi financier. Le soutien financier est important parce qu’aujourd’hui, le professionnel demande, quand il voyage, qu’on mette tout en place pour que je puisse me déplacer. C’est important, si j’ai les moyens que je puisse venir avec mon responsable de communication ou bien mon manager de Soudou Daardja. Qu’on puisse aller ensemble parce qu’aujourd’hui, c’est de pouvoir parler à ces comédiens du monde, créer des rendez-vous en Guinée pour qu’il y ait des évènements de ce genre dans notre pays.

J’ai eu à organiser ici un festival et ce festival a reçu Adama Dahico. En 2017, on va recevoir encore une autre grande figure de la comédie africaine pour ce festival. Mais, cela ne peut se faire si nous, les Guinéens, on ne se lève pas pour soutenir la chose. Que ça soit les autorités, les MSN, les sponsors, etc. Vous les médias vous êtes entrain de faire ce que vous pouvez mais nous les artistes aussi, nous devons travailler pour pouvoir nous montrer.

Guineematin.com : Quelles sont les difficultés que vous rencontrez dans le cadre des préparatifs de ce rendez-vous d’Abidjan ?

Mamadou Thug : Nous rencontrons beaucoup de difficultés qui sont d’ordre financier. Aujourd’hui, j’ai besoin de me faire accompagner par quelqu’un. Mais, comme je n’ai pas les moyens pour payer son billet, son hôtel et tout ce qui s’en suit, c’est une difficulté. Moi, en tant que comédien, tout est pris en charge mais le professionnalisme exige que tu sois accompagné par quelqu’un. Donc, j’ai envi de venir avec un journaliste et mon manager. J’ai envi d’avoir des T-chirts avec le concept, ma photo, le parlement du rire. Il faut qu’il y ait peut être de l’autre côté, un journaliste qui peut dire « Thug, au-delà de l’article que je te donne, Nouhou dit par exemple, je te donne 100 T-chirts ». Cela coûte peut-être trois millions, cinq millions. Peut-être quelqu’un d’autre peut le faire à la place Nouhou.  Nouhou peut passer l’information, c’est important. Que quelqu’un dise : « moi aussi, j’ai mon site comme l’a fait Guinematin.com. Nous aussi, on va te tendre le micro, tu vas parler. Tu vas appeler nos lecteurs au soutien ».

Je remercie beaucoup le Fans Club Mamadou Thug qui s’est levé comme un seul homme, qui donne à la communication avec Soudou Daardja Prod. Aujourd’hui, quand je me connecte, je vois plus de 100 personnes, sur leur photo de profil, c’est honorable Mamadou Thug qui est affiché. Ça fait plaisir et ça me dit beaucoup de choses. Je me dis que je suis important pour ces personnes et j’ai un impact pour eux. En retour, je dois travailler dur aussi. Les difficultés sont donc d’ordre « Koobiri (Soussou), Thiewdhi (Pular) », entendez « l’argent » dans les deux langues.

Guineematin.com : Peut-être une dernière question. Honorable Thug, on est député au niveau de ce parlement pour combien de temps ?

Mamadou Thug : C’est par an.

Est-ce qu’au terme du mandat, le député du rire est reconduit ou bien comment ça se passe ?

Mamadou Thug : Oui, il est reconduit. Premièrement, nous postulons tous pour le prix RFI Talent. C’est au prix RFI Talent qu’on amène trois sketches. Comme tout est cordonné par Gondwana City, on sélectionne aussi des comédiens pour venir au parlement. Moi, c’est mes trois sketches qui ont été sélectionnées. Après, ils m’ont adressé une lettre spéciale pour venir au parlement, en tant que jeune comédien guinéen.

J’ai eu une remarque qui m’a beaucoup soulagé et cela n’est pas grâce à moi mais grâce à l’équipe qui m’entoure. Ils ont fait comprendre aux gens de la Côte d’Ivoire que, si aujourd’hui on parle de la comédie en Guinée, il y a quelqu’un qui s’appelle Mamadou Thug. Et, ce dernier, Dieu a voulu, avec le soutien des médias, du peuple de Guinée, qu’il soit le premier en Guinée depuis 2004. Ils ont donc compris que c’est un artiste comédien organisé et respecté. Aujourd’hui, le ministère de la Culture, beaucoup d’autorités guinéennes me soutienne dans ce sens. Même le fait que les médias sont là pour parler de cet évènement est un plus.

J’ai parlé avec Istelle, l’une des responsables de Gondwana City, elle a lu certains articles que d’autres sites culturels ont faits. Elle a dit que cela crée de la différence. Il y a d’autres comédiens qui ont été avant moi. Il y a eu Mané qui est allé mais, l’année passée, on n’a pas eu la chance de parler de ça. Mais, ce qu’elle m’a dit, je le retiens. Elle m’a dit : « J’ai compris que tu es une personne organisée. Tu as une équipe, tu as une cellule de communication et ça, c’est un plus et c’est ce qui est important ».

Ce que je vais dire au peuple de Guinée et surtout aux artistes, c’est de respecter le métier qu’ils sont en train de faire. Moi, je suis un comédien, je respecte ce métier parce que ça, c’est ma vie. J’étais orienté en faculté de médecine, après ma profession, c’est artiste comédien. C’est pour vous dire à tel point cette profession est importante. Je tiens à ça et je veux montrer au peuple de Guinée que c’est vraiment possible de vivre de ce métier. C’est pourquoi, j’accepte de me remettre en cause pour travailler et que de l’autre côté, l’Etat accepte de me soutenir.

Je viendrais donc à Abidjan pour représenter notre drapeau mais j’ai envi de vous sentir tous derrière moi, sans aucun rond. Que tout le monde se lève pour que quand je dis : « Mamadou Thug », que tout le monde répondre « Oui, ça c’est moi ça », c’est un plus pour moi, un atout.

Guineematin.com : Merci honorable Mamadou Thug

Mamadou Thug : C’est un plaisir de vous recevoir dans ma villa privée parce qu’ici, c’est ma villa privée. Comme je l’ai dit à Nouhou, WWW : Guineematin.com c’est simple. Ceux qui ont crée le web ont utilisé le pular pour les 3 W : c’est Winda (écrire) ; Wenga (Afficher) ; Weebhita (Montrer). Voilà la signification des 3 W. Merci et toute la commune de Cosa, la 7ème commune vous dit merci.

Interview réalisée par Mamadou Alpha Assia Baldé pour Guineematin.com

Tél : 622 68 00 41

 

Read More

Urgent : Le crash d’un petit avion à l’aéroport de Conakry fait deux morts

5 octobre 2016 à 13 01 10 101010

Selon une information Guineematin.com un petit avion de type Tertras vient de s’écraser sur la base militaire à l’aéroport de Conakry. L’accident a fait deux morts : un jeune pilote guinéen et un ressortissant francais.

Nous ne savons pas pour l’instant les causes de ce crash. Nous y reviendrons.

?????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????

?????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????

Read More

Hadja Mama Kanny Diallo sur les acquis et les faiblesses de l’action gouvernementale : entretien

5 octobre 2016 à 6 06 14 101410

mama-kanny-dialloDans une émission de grande audience, « Guinée-Actu », Itinéraire Economique, diffusée le jeudi 29 septembre 2016, sur la télévision nationale (RTG Koloma), la ministre du Plan et de la Coopération Internationale, Hadja Mama Kanny Diallo est revenue sur plusieurs sujets d’actualité. Des raisons de son choix à ce poste stratégique aux perspectives de son département, en passant par les actions réalisées pour relever l’économie guinéenne durement affectée par le virus Ebola, tout a été passé aux peignes fins par la ministre et l’animateur de l’émission, notre confrère Aboubacar Camara. 

Read More

Réforme du secteur de sécurité : à la rencontre avec Moussa Camara, Directeur Général de la Protection Civile

5 octobre 2016 à 1 01 22 102210

Protection civileLa réforme du secteur de sécurité engagée par les autorités guinéennes au niveau de la protection civile, est en marche, même si des retards sont constatés. Cette réforme a permis à la protection civile d’être dotée d’un numéro vert, d’un statut spécial concernant cette institution et qui a été adopté par l’Assemblée nationale, le port des tenues, des formations pour des agents et 3 directions techniques, a constaté Guineematin.com, à travers un de ses reporters.

Read More

Boké : première exportation de bauxite au port de Dapilon

5 octobre 2016 à 0 12 14 101410

alpha-conde-president-de-la-republiqueComme Guineematin.com l’annonçait précédemment, le chef de l’État guinéen, le président Alpha Condé, a effectivement présidé ce mardi 4 octobre 2016, l’embarcation du premier bateau de bauxite au port de Dapilon dans la sous-préfecture de Kolaboui (Boké).

Read More