Le ministère de la sécurité et de la protection civile continue d’outiller ses agents. C’est dans cette dynamique que vingt quatre policiers (dont 12 femmes) viennent d’être formés sur le traitement judiciaire des violences basées sur le genre. La cérémonie de clôture et de remise de diplômes a eu lieu ce vendredi 07 octobre 2016, a  constaté Guineematin.com, à travers un de ses reporters.

C’est le siège de la Compagnie Mobile d’Intervention et de Sécurité (CMIS)  d’Enco 5 qui a servi de cadre à la cérémonie, en présence entre-autres des  cadres du département de la sécurité, des représentants du procureur de la République et de la délégation de l’Union européenne en Guinée.

Dans sa prise de parole, Jacques BES, chef des opérations CIVIPOL Conseil, a rappelé que la formation qui prend ainsi fin s’inscrit dans le cadre du projet « Appui au renforcement de la police de proximité et à la dépollution pyrotechnique en Guinée ». Ensuite, il a dit que cette formation des 24 agents de l’Office de Protection du Genre, de l’Enfance et des Mœurs (OPROGEM) des commissariats centraux de Matoto, de Dabompa et de Sonfonia, vise à : « améliorer l’accessibilité des commissariats aux personnes vulnérables, en vue de porter à la connaissance de la police des infractions basées sur le genre. Elle vise aussi à contribuer à la prise en charge des victimes à l’appui médico-social, à l’assistance légale et juridique et aux spécificités du traitement judiciaire des infractions commises au préjudice des femmes et des mineurs », a précisé Jacques BES.

jacques-bes-de-civipol-conseil

De son côté, Nawa Damey, le tout nouveau secrétaire général du ministère de la sécurité et de la protection civile,  a exprimé « toute la satisfaction de mon département pour l’organisation et la réussite de cette activité ». Par ailleurs, monsieur Damey a dit que la protection des couches vulnérables, que sont les femmes et les enfants, constitue une priorité du ministère de la sécurité. « C’est pourquoi nous avons cru devoir impliquer dans cette formation les différents partenaires de la justice, de l’action sociale, de la médecine légale, des organisations de la société civile et d’autres partenaires techniques et financiers », a expliqué l’ancien gouverneur de Kankan. Il a enfin exhorté les bénéficiaires à se servir utilement des connaissances acquises pour un meilleur accomplissement de leur mission.

nawa-damey-chef-de-cab

Il faut rappeler que ladite formation, qui a duré deux semaines, a été assurée par des experts européens. Plusieurs thèmes ont été développés pour l’occasion : l’accueil et la prise en charge des victimes ; la qualification des infractions entrant dans le champ de compétence de l’OPROGEM ; l’établissement et le suivi des procédures ; la prévention des actes en association avec les partenaires institutionnels ; l’information aux personnes vulnérables ; les mesures de sauvegarde, de protection et d’assistance  à l’égard des femmes et des enfants.

Alpha Mamadou Diallo pour Guineematin.com

Tel 628 17 99 17

 

Facebook Comments

Commentaires

Alpha Guineematin.com