Ce sont cent cinquante (150) femmes de la commune  urbaine de Kindia qui ont clôturé, hier jeudi   06  octobre 2016, une série de  formation en  techniques de maraichage,  a constaté sur place Guineematin.com, à travers son correspondant local.

C’est dans le souci d’autonomiser ces femmes, à travers la formation et l’apprentissage, que l’Office  National pour la Formation  et le Perfectionnement (ONFPP) a organisé  à Kindia  une série  de formation de dix (10)  jours à l’intention de certaines  femmes de la commune  urbaine. Une série axée les différentes techniques  de maraichage.

fin-formation-kindia

La cérémonie de  clôture  de cette activité a eu lieu au quartier  Féréfou 2,  en présence des autorités locales  et du directeur général de  l’ONFPP,  Lucien  Bendou  Guilao. « Nous suivons de  près les activités qui parviennent  à autonomiser  les femmes de notre pays  en matière de formation  et d’apprentissage. Ces  activités sont essentiellement orientées aux activités  de forte valeur ajoutée telle que l’agriculture. Et pourquoi l’agriculture ? Parce qu’elle débouche à une autonomisation financière des femmes, mais ça nous approche aussi  à une autosuffisance  alimentaire », a expliqué monsieur Guilao.

Et d’ajouter : «   Aujourd’hui,  on s’est tourné vers le maraichage, tout simplement ces femmes ont manifesté leur désir  d’être formées en techniques maraichères. Et quand on arrive  dans une région, on fait le constat pour voir si ce qu’elles  demandent pourra progresser dans cette zone avant de s’y  mettre. Donc, Kindia a une terre qui  est propice à l’agriculture  et dès que nous avons reçue la demande de ces femmes, on s’est mis  à la tache pour les aider ».

Pendant ces dix jours, ces différentes participantes ont eu  de larges connaissances sur les différentes techniques de maraichages dont entre autres : le plantage, l’installation des pépinières et les techniques de compostages  afin de  leur permettre de bien exercer leur  opération.

Pour les participantes,  cette  formation en techniques de maraichage est un ouf de soulagement pour  les femmes de Kindia. « Nous remercions  sincèrement les initiateurs de cette formation.  Aujourd’hui, je suis bien  outillée en matière de maraichage et je  pourrai exercer mes travaux pour nourrir ma famille et satisfaire   et  mes besoins. Franchement, je suis très contente de  cette formation », a réagit Mariame Traoré.

La fin de la formation a été sanctionnée par la remise de satisfécits aux participantes

 

De Kindia, Sékou Komoyah Kaba pour Guineematin.com

Tél : 620 74 80 10

 

Facebook Comments

Commentaires

Alpha Guineematin.com