hilary-clinton-donald-trumpA douze jours de l’élection présidentielle américaine, le directeur du FBI, James B. Comey, a demandé jeudi au département de la justice américaine la permission d’enquêter sur des e-mails, 65 000 au total, qu’ils ont trouvé sur le portable d’une ancienne collaboratrice d’Hilary Clinton, Huma Abedin. Il a aussi saisi le congrès américain à travers un courrier, a appris Guineematin.com de son correspondant à New York.

Lors d’une enquête que le FBI mène sur l’ancien congressman Démocrate New Yorkais, Antony Weiner, par rapport à une affaire de pédophilie, ils ont trouvé sur le portable de sa compagne d’origine Saoudienne, Huma Abedin, des e-mails qu’elle échangeait avec Hilary à travers son serveur privé qu’elle avait installé illégalement quand elle était secrétaire d’Etat.

Hilary Clinton avait effacé 33 000 e-mails quand le FBI à l’époque lui avait demandé de justifier son utilisation d’un serveur personnelle pour envoyer des e-mails de dossiers classés sensibles. Le FBI avait abandonné toutes les charges contre Hilary en Juillet dernier. Le FBI vient d’obtenir l’autorisation d’enquêter de nouveau sur les e-mails du serveur privé.

Hilary Clinton qui avait gagné tous les trois débats, devant Donald Trump de 12 points le lendemain du troisième et dernier débat.

Ce lundi, 31 octobre 2016, à huit jours de l’élection, elle ne devance Trump que d’un point, soit 46 contre 45%. Présentement, l’inquiétude se lit sur toutes les figures des démocrates et supporteurs d’Hilary.

Aujourd’hui, la question sur toutes les lèvres est pourquoi cette sortie de Comey courant d’un processus électoral aussi important ? La polémique est totale.

Attendons de voir que sera la suite les jours qui restent avant le jour – J !

A suivre !

De New York, Mamadou Diouma Diallo pour Guineematin.com

Tél. : 001 646 591 2659

 

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin