Oyé GuilavoguiDans sa présentation de la politique sectorielle du département des Transports qu’il dirige, le ministre d’Etat, Oyé Guilavogui, a reconnu que « le niveau de performance des transports sont en deçà de nos espérances ». ce jeudi 1er décembre 2016, il est reçu par les députés guinéens, de même que ses homologues des TP et de l’Habitat, a constaté Guineematin.com sur place.

Selon monsieur Guilavogui, les perspectives ne manquent pas. Il a d’ailleurs cité une longue liste de promesses allant du lancement d’une nouvelle société de transport urbain, à travers Citybus du Maroc, à l’appropriation et la reprise de la circulation du train de banlieue « Conakry express », en passant par le lancement avant la fin de l’année d’une nouvelle compagnie aérienne. Des promesses qui ne sont pas nouvelles pour la plupart d’ailleurs…

Pour y arriver, des négociations sont en cours selon M. Guilavogui et la relance de la visite des véhicules n’est pas en reste. Cela va de même pour la modernisation et l’extension du port de Conakry dont une convention est signée entre la Guinée et une société chinoise.

L’autre objectif du département est la mise en place à temps utile des données météorologiques avec l’installation de stations météorologiques dans certaines préfectures du pays comme Fria et Gaoual.

Le projet de budget 2017 est chiffré à 52 milliards 285 millions 912 mille.

Mais, ce projet de budget ne prévoit pas, selon le ministre, un budget pour la subvention du train Conakry express et la prochaine compagnie de bus Citybus, pour montant de 23 milliards de nos francs…

Seulement, le ministre des Transports, contrairement à la logique, ne dit aucun mot sur l’utilisation du budget 2016 ni de son niveau de décaissement d’ailleurs…

Les présentations se poursuivent avec Madame Oumou Camara, la ministre des Travaux publics.

 De l’Assemblée nationale, Abdallah Baldé pour Guineematin.com

 

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin