chantier du stade régional de KindiaFinancé  par le gouvernement guinéen à hauteur  de plus 12 milliards de nos francs en 2007, les travaux de construction du stade  régional de Kindia sont interrompus depuis plusieurs années.  Suite à  cet arrêt, les installations de ce complexe sportif sont dans un état piteux, a constaté Guineematin.com, à travers son correspondant local.

Situé dans le district de Khaliakory, dans la commune rurale de Damakanyah, les travaux de  construction du stade régional  de Kindia sont à l’arrêt depuis plusieurs années.

Financé par l’Etat guinéen à hauteur de douze milliards trois cent cinquante millions huit cent mille sept cent  soixante quinze francs guinéens (12 350 802 775 GNF) et la pose de la première pierre de ce complexe sportif de 7 400 places a été présidée par  Lansana  Kouyaté, Premier ministre  de l’époque.

Deux années après le lancement de la construction de ce complexe sportif par l’entreprise Mayi et frère (EMF), dirigé par Aladji Sidibé, les travaux sont actuellement bloqués par ladite entreprise et les responsables du sport de Kindia ont du mal à connaître les raisons  de cet  arrêt, a-t-on appris sur place.

A en croire inspecteur régional de la jeunesse et des sports de Kindia, il n’y a aucune information précise sur cette affaire : « En 2007, l’Etat avait confié l’exécution des travaux de construction de ce stade à l’entreprise Mayi et frère. Mais, en 2009, nous avons constaté un arrêt brusque des travaux. Et, on ignore jusqu’à maintenant la destination de ce monsieur. Aucune autorité ne peut dire qu’elle connait exactement  l’entrepreneur. Parce que c’est  un contrat qui a été ficelé par 3 départements de l’époque. Le ministère de la jeunesse, des sports et de la culture ;  le ministère de l’urbanisme et de l’habitat ; et, le ministère de l’économie et des finances de l’époque », a rappelé Mama  Traoré, inspecteur régional de la jeunesse et des sports de Kindia.

D’ailleurs, monsieur Traoré estime que le ministère de la jeunesse devrait faire face à l’achèvement  des  travaux de ce stade. « Je lance un appel au gouvernement guinéen, particulièrement au ministère des sports pour achever ce stade qui permettra à la ville de Kindia de garder son nom de pépinière du football guinéen », a-t-il sollicité.

Dans le contrat dont le correspondant de Guineematin.com à Kindia s’est procuré copie, le délai  de réalisation de ce stade était de 24 mois, à compter de la notification de l’ordre de service l’invitant à le commencer. Aujourd’hui, le rêve  des  Kindiannais  de voir un grand stade dans leur ville est  pour l’instant brisé.

De Kindia, Sékou Komoyah Komoyah pour Guineematin.com

Tél. : 620 74 80 10

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin