Crise à Boké : les frondeurs tiennent mordicus au départ du président Modibo Fofana

Comme on le sait, les conseillers communaux de la mairie de Boké ont fermé les portes de la commune urbaine depuis hier, vendredi 7 janvier 2017. Ils demandent le départ inconditionnel de leur président monsieur Modibo Fofana qu’ils accusent de gestion unilatérale.

Ce samedi matin, notre correspondant local a fait un tour sur le lieu de litige (la commune), mais le violon est toujours en place. Quelques conseillers sont assis dans la cour : « nous restons déterminés sur notre position. Il faut que Modibo parte. Nous sommes là pour empêcher toute tentative d’ouverture de la commune », ont-ils réitéré.

Joint au téléphone dans la soirée de ce vendredi 6 janvier 2016, le Préfet de Boké, monsieur Mohamed Lamine Doumbouya, préfère garder ses mots pour le moment. « Je ne veux pas me prononcer sur ce sujet pour le moment », a-t-il répondu. Et ce samedi aussi, toutes nos tentatives d’entendre l’autorité tutelle de la commune, sont restées vaines.

A suivre !

De Boké, Mamadou Diouldé Diallo pour Guineematin.com

 

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS