L’excision des filles, appelées mutilation génitale féminine par les ONG fait débat dans nos sociétés. Selon les religieux contactés par Guineematin.com, la pratique est bel et bien une recommandation du prophète (paix et salut de Dieu sur Lui). D’ailleurs, on reproche souvent aux membres des ONG d’en parler juste pour satisfaire les attentes de ceux qui les financent, tout en soumettant leurs propres enfants à la pratique.

Pour mieux comprendre ce qui dit l’islam sur cette pratique, Guineematin.com a contacté au téléphone le prédicateur Oustaz Abdoulaye Kaala Diallo, imam de la mosquée Nasroullahi, quartier Baïlobaya, dans la préfecture de Dubréka.

Tout d’abord, le prédicateur conseil tout musulman de ne pas accepter de perdre leur foi jusqu’à douter du bien fondé de l’excision. Donnant une preuve que le prophète Mohamed (PSL) a recommandé l’excision, l’imam a cité un hadith : « S’il y a pénétration entre deux sexes excisés, le bain rituel devient obligatoire chez les deux personnes », rappelle-t-il, ajoutant que n’est pas l’homme qui peut disposer de deux sexes excisés. Et ce n’est pas aussi la femme qui peut avoir les deux. « On comprend facilement qu’il s’agit des deux personnes, l’homme et la femme. Ce hadith à lui seul prouve que l’excision est une obligation chez les femmes », a-t-il dit.

Toujours décidé à convaincre les sceptiques que l’excision est obligatoire chez les musulmans, Oustaz Abdoulaye Kaala Diallo a rappelé que le prophète avait expliqué à des exciseuses de Médine comment la pratiquer. « Quand le prophète Mohamad (PSL) a déménagé de la Mecque vers Médine, il est venu trouver des femmes qui n’avaient de métier que l’excision des filles. Et, voici ce qu’il leur avait dit : ‘’Au moment où vous pratiquez l’excision, n’enfoncez pas trop votre outil (lame, couteau, etc.). Mais, faites-le de façon superficielle. Cette façon contribue à rendre frais le visage de cette femme excisée. C’est ce qui augmentera aussi la part de son mari en elle’’.  Cet autre hadith du prophète vient confirmer la pratique et explique comment la faire», a-t-il précisé.

S’agissant des origines de la polémique entre ceux qui soutiennent l’excision et ceux qui n’en veulent pas, l’imam accuse : « Ce sont les blancs et les juifs qui passent par des imams qui sont limités dans la compréhension de l’islam et qui sont faibles dans leur foi pour dire que l’excision n’est pas autorisée par l’islam. Ils leur donnent de l’argent pour qu’ils acceptent de dire dans les différentes mosquées que l’excision des filles n’est pas fondée. Ces imams interdisent ce que le prophète Mohamad (PSL) a autorisé », a-t-il accusé.

A la question de savoir pourquoi cette « manipulation » à travers des cérémonies de sensibilisation, Oustaz Abdoulaye Kaala Diallo n’a aucun doute : c’est pour favoriser l’adultère dans nos sociétés… « Une femme excisée se soucie moins des rapports avec les hommes. Et, celle qui n’a pas été excisée aime les hommes. A partir du moment où l’islam a autorisé à l’homme d’épouser jusqu’à quatre femmes, s’ils viennent (les blancs et les juifs : ndlr) dire aux musulmans de ne pas épouser quatre femmes, ceux-ci n’accepteront pas. C’est pourquoi, ils utilisent la méthode consistant à donner aux femmes un niveau où un seul homme ne les suffira pas à plus forte raison accepter de partager leur mari avec trois autres femmes. Cette situation obligera les femmes à pratiquer l’adultère parce qu’un seul homme ne les suffira pas ; car, elle n’est pas excisée. Ils (les blancs et les juifs : ndlr) savent qu’ils ne peuvent pas convaincre les musulmans, en disant simplement qu’il faut faire l’adultère. Alors, leur politique, c’est de dire qu’il ne faut pas exciser les filles », a ajouté l’imam.

Enfin, comme recommandation sur ce sujet, Oustaz Abdoulaye Kaala Diallo invite les musulmans à ne pas douter du bien-fondé de l’excision des filles : « Ce que je peux dire à tous les musulmans est que personne ne doute de l’excision des filles. Ça relève de la Sunna qui a été confirmée par le prophète Mohamad (PSL). L’islam a trouvé cette pratique et il l’a confirmée. Le prophète Mohamad (PSL) a autorisé et a maintenu la circoncision des hommes et l’excision des femmes. Donc, il n’y a aucun débat pour celui qui reconnait que l’Islam est sa religion et que le prophète Mohamad (PSL) est l’envoyé de Dieu et son messager ».

Mamadou Alpha Assia Baldé pour Guineematin.com

Tél. : 622 68 00 41     

 

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin