Village de Diaka : la Guinée récupère une zone aurifère contrôlée par le Sénégal depuis l’indépendance

Six (6) Guinéens viennent d’être choisis pour diriger le village aurifère de Diaka qui « appartenait » au Sénégal jusqu’à ce début 2017. Et, les 375 citoyens qui y habitaient (et qui étaient soumis à l’autorité de la préfecture de Saraya, dans la Région de Keedougou, République du Sénégal), deviennent ainsi citoyens Guinéens du district de Niafou, dans la Commune Rurale de Balaki, préfecture de Mali.

C’est une importante mission des autorités civiles et militaires de la Région Administrative de Labé et de la Préfecture de Mali, conduite par le gouverneur Sadou Keïta, qui a matérialisé, le dimanche dernier, 15 janvier 2017, la récupération du village aurifère de Diaka, situé à cheval entre la Guinée et le Sénégal par l’implantation du drapeau guinéen et l’installation d’un conseil d’administration des citoyens de la localité, a constaté sur place un envoyé spécial de Guineemation.com à la frontière guinéo-sénégalaise.

Cette localité frontalière et riche en ressources naturelles était contrôlée par le Sénégal depuis l’indépendance de la Guinée. C’est le maire de la commune rurale de Balaki, Waly Keïta qui a retrouvé dans les archives de son grand frère, un ancien combattant de l’armée française des documents historiques dont une carte coloniale montrant clairement que ce village est sur le territoire guinéen.

Informé, le sous-préfet qui servait à Balaki en ce moment, feu Labila Sangaré a saisi le préfet de Mali, Elhadj Harouna Souaré.

Le gouvernement guinéen a alors instruit le gouverneur de la Région Administrative de Labé et le préfet de Mali de se rendre sur le terrain pour vérifier cette information qui est du reste très importante.

Avec l’insistance de la Guinée, une mission de vérification dépêchée par les autorités sénégalaises dans la zone a découvert que la borne coloniale visible sur le terrain constitue une preuve irréfutable que Diaka appartient bel et bien à la Guinée.

C’est dans ce contexte que le Sénégal s’est retiré de la zone et la Guinée a décidé immédiatement d’occuper le terrain par l’implantation du drapeau national et l’installation de 6 personnes chargées d’encadrer les 375 citoyens de ce village, désormais rattaché au district de Niafou, dans la Commune Rurale de Balaki, préfecture de Mali.

Avant, Diaka relevait de la préfecture de Saraya, dans la Région de Keedougou, République du Sénégal.

Il est à noter que les autorités guinéennes ont envisagé beaucoup de mesures visant à normaliser la situation administrative et civile de ces nouveaux guinéens.

Idrissa Sampiring Diallo pour Guineematin.com

Téléphones : (00224) 622 269 551 & 657 269 551

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS