Mamadou Diallo, vendeur d’oiseaux, est poursuivi pour avoir détourné une somme de 27 millions de francs guinéens et des valises au préjudice de monsieur Boubacar Diallo, a appris Guineematin.com, à travers un de ses reporters.

En effet, c’est au mois de juillet 2016 que Fatoumata Binta Bah a dit à son frère Boubacar Diallo qu’elle connait des marabouts qui ont le pouvoir de multiplier l’argent. C’est ainsi qu’ils ont décidé d’aller au domicile de ces marabouts, au quartier Wanindara, dans la commune de Ratoma.

Quand ils sont arrivés sur les lieux, un des marabouts, en l’occurrence Boubacar Bah, leur a demandé de revenir le lendemain avec 7 poulets, des œufs, des colas et une somme de 27 millions de francs guinéens.

Le lendemain, explique la victime, « nous sommes revenus avec tout ce qu’ils nous ont demandé. Mamadou Diallo a égorgé une poule devant nous. Il a fait sortir dans les entrailles de l’animal des billets de banque en dollars, en euros, en francs guinéens et une bague. Il nous a fait savoir que l’argent, les œufs et les colas, c’est pour le diable qui se trouve sur la rivière de Foulamadina. Ainsi, il nous a dit de rentrer pour revenir 72 heures après avec  encore des œufs,  deux valises et deux complets basins que nous allons remettre au diable », a-t-il expliqué.

A en croire la victime, après avoir accompli toutes ces demandes,  ils ont pris la fuite. «  Et dès qu’on les appelle, ils nous disent qu’ils sont en train de faire le travail à Kourémalé. C’est ainsi qu’on a porté plainte contre eux », a-t-il ajouté.

Aujourd’hui, cette affaire est déférée au Tribunal de Première Instance de Dixinn pour être jugée. Mais le marabout accusé, Mamadou Diallo, ne reconnaît pas les accusations portées contre lui. Et, son coaccusé, Boubacar Bah reste toujours introuvable. Pourtant, la victime continue de réclamer son argent et ses biens  aux prévenus.

Après une longue contradiction entre le prévenu et le plaignant devant le tribunal de Dixinn, ce mercredi 1 février 2017, l’audience a été renvoyée au 8 février 2017 pour la comparution de certains témoins, notamment de Fatoumata Binta Bah.

Saidou Hady Diallo pour Guineematin.com

Tél. : 664 413 227/654 416 922

 

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin