Depuis plus d’un mois, les citoyens de la préfecture de Kindia sont confrontés à d’énormes difficultés liées à l’obtention de la carte d’identité nationale. Ils dénoncent des cas de corruption qu’ils subissent dans les démarches au commissariat, a appris sur place Guineematin.com à travers son correspondant basé dans cette ville.

Avoir la carte d’identité nationale à Kindia est devenu un véritable casse tête dans la cité des agrumes. Depuis plusieurs semaines, les pauvres citoyens constatent une anarchie totale dans la confection de ladite carte. Selon des informations confiées à Guineematin.com, les prix de ces cartes varient entre 50 et 150 000 GNF.

« Vraiment je ne comprends pas du tout cette affaire de carte d’identité nationale à Kindia. Moi j’ai déposé mon dossier depuis plusieurs semaines et j’ai payé 70 000 GNf. Dans tout ça, on me tourne chaque jour. Jusqu’à présent, je ne suis pas rentré en possession de ma carte », a expliqué Mariam Ciré Kanté.

Mohamed Camara, un autre citoyen de la ville dit avoir déboursé plus 100 000 GNF pour cette affaire « Moi j’ai eu ma carte, mais franchement c’était très compliqué. Le premier jour j’ai payé 50 000 GNF et chaque fois que je me présente là-bas, je débourse entre 15 et 20 000 GNF, parce que c’était urgent. Si je calcul le tout, ça peut atteindre les 150 000 GNF », martèle notre interlocuteur.

Interrogé sur le sujet, le commissaire adjoint de la police de Kindia a rejeté toutes les accusations des citoyens contre son service. « Ce qu’ils sont entrain de raconter est archi faux. Il n’ya même pas de carte parce qu’il y a un problème de planche actuellement à Kindia. En aucun cas nous avons revendu la carte d’identité au delà de 15 000 francs guinéens. Et s’il y a quelqu’un qui a payé plus que ça, il n’a qu’à venir se plaindre ici » a indiqué le commissaire Kéoulen Traoré.

A suivre !

De Kindia, Sékou Komoyah Kaba pour Guineematin.com

Tél : 620 74 80 10

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin