La bataille judiciaire qui opposait Nathalie Ouédraogo au Marabout Thierno Youssouf Diallo a pris fin ce mardi 14 mars 2017 au Tribunal de Première Instance de Dixinn, a constaté le reporter de Guineematin.com qui suivait cette affaire.

Il s’agit dans cette affaire, d’un montant d’un million de francs Suisse qui équivaut à 9 milliards 450 millions de francs guinéens et qui auraient été escroqués par le marabout. La genèse de cette affaire remonte au mois de mai 2010. C’est à cette période que la Franco-Suisse d’origine Burkinabè, mademoiselle Nathalie Ouédraogo, a rencontré le marabout guinéen Thierno Youssouf Diallo au cours d’une soirée africaine organisée en Suisse.

Au cours de leur conversation, Nathalie a fait comprendre au marabout qu’elle veut être riche et aimée car «elle a des problèmes de sentiments, d’amour et de chance ». C’est ainsi que Thierno Youssouf l’a mise en contact avec son oncle Ibrahima Diallo qui est aussi marabout en Guinée pour que ce dernier lui fournisse un talisman. Après avoir utilisé ce talisman pendant un bon moment sans trouver d’effets, elle s’est rendue un jour au domicile du Marabout en Suisse. Elle trouve Thierno Youssouf en pleine prière, dans une chambre remplie de talismans, de livres coraniques et de planchettes. Convaincue que Thierno Youssouf est marabout, elle demande à ce que ce dernier travaille désormais pour elle. Et, « c’est ce qui fut fait », selon le marabout.

Aujourd’hui, Nathalie Ouédraogo réclame à Thierno Youssouf la somme d’un million de francs Suisse. Une somme qu’elle aurait transféré à Thierno Youssouf en Suisse, au Portugal et en Guinée.

Ce dossier qui a débuté depuis le 15 novembre 2016, a été plaidé et requis le mardi 31 janvier 2017, puis délibéré ce mardi 14 mars 2017.

Au cours des plaidoiries, la partie civile a demandé au tribunal la restitution à titre principal de la somme de 9 milliards 450 millions de francs guinéens et de 3 milliards de francs guinéens de dommages et intérêts.

Quant au procureur Alsény Bah, après avoir longuement relaté les faits, il a demandé au tribunal dans ses réquisitions de relaxer le prévenu car dit-t-il, « il n’y a pas eu de manœuvres frauduleuses ».

Et par rapport aux réclamations de la partie civile, il leur a suggéré de bien examiner les différentes pièces relatives aux transferts et versées au dossier.

La défense quant à elle, n’a pas manqué de souligner que ce dossier est vide sur toute la ligne. C’est pourquoi « nous demandons au tribunal la relaxe pure et simple de notre client», a-t-elle plaidé.

Enfin, cette bataille judiciaire, le Tribunal a débouté les prétentions de Nathalie Ouédraogo en renvoyant le marabout Thierno Youssouf Diallo à des fins de poursuite.

Saidou Hady Diallo pour Guineematin.com

Tél. : 654 416 922/664 413 227

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin