L’honorable Tata Bah au Gouvernement : pourquoi chez nous le riz local coûte plus cher que le riz importé ?

Les députés débattent ce mardi, 16 mai 2017, trois textes portant respectivement sur l’institution de prélèvement de 0.2% sur les importations en vu de financer le budget de l’UA, l’accord de financement d’un projet agricole avec 23 millions de dollars grâce à l’IDA et un troisième portant financement d’un projet sanitaire à hauteur de 20 millions d’Euros avec l’Italie.

Après présentation des rapports respectifs, les députés ont la parole pour poser des questions et formuler des suggestions sur le contenu des trois textes.

Guineematin.com qui suit les débats, vous proposent ici quelques morceaux choisis :

Honorable Mariama Tata Bah

Honorable Sékou Benna Camara, après l’atteinte du point d’achèvement en 2012, le Gouvernement doit monter de grands projets de développement avec des enveloppes de milliards de dollars ;

Dr. Ibrahima Lélouma Diallo, s’agissant du prélèvement de 0.2% sur les exportations pour le financement du budget de l’UA, combien de pays l’ont ratifié depuis 2015 ? Ibrahima Lélouma Diallo veut également avoir la garantie de la bonne utilisation des crédits obtenus auprès de l’IDA et de l’Italie.

La députée Mariama Tata Bah ne comprend pas, pour sa part, le coût plus élevé du riz local dans nos marchés par rapport au riz importé. Elle a plaidé en faveur des groupements féminins.

A suivre !

De l’Assemblée nationale, Abdallah Baldé et Ibrahima Sory Diallo pour Guineematin.com

Tél : 628 08 98 45

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS