Fria: toutes les banques sont fermées ! Les citoyens sont inquiets

L’appel de la Fédération syndicale autonome des banques, assurances et micro-finances et de l’Association des professionnels des banques est tombé dans de bonnes oreilles à Fria. Dans la matinée de ce mercredi 24 mai 2017, toutes les banques et microfinances de la place (Bicigui,  Orabank, Ecobank, MC2, crédit rural et l’Association des services financiers) sont hermétiquement fermées ! Aucun travailleur n’est visible aux alentours, aucun service minimum n’est assuré et aucun guichet automatique n’est fonctionnel, rapporte la correspondante de Guineematin.com à Fria.

Seuls quelques clients inquiets rôdent autour des banques locales pour toucher du doigt cette réalité qui inquiète à la veille des virements des salaires des fonctionnaires et aussi du mois saint de Ramadan. « Je suis venu m’assurer que la banque est effectivement fermée. Ils ont raison de réclamer de meilleures conditions de vie et de travail ; mais, le moment est très mal choisi. Moi, je suis enseignant, je compte sur le virement du 26 Mai pour bien commencer le Ramadan. Mais, à cette allure, je ne sais pas à quel saint me vouer ; car, je n’ai pas d’autres revenus », s’est inquiété Ousmane Camara, professeur dans un collège de la place.

Egalement touchés par cette fermeture des banques, les commerçants (qui ont leur argent bloqué dans ces banques) sont ainsi empêchés d’aller à Conakry faire des achats des produits qu’ils doivent écouter au cours du mois saint de Ramadan.

« Je suis commerçant. Je devais aller à Conakry aujourd’hui pour faire des achats pour le Ramadan. Malheureusement, j’apprends que les banques sont fermées jusqu’à nouvel ordre. Ce n’est pas sérieux ! Il fallait nous informer tôt pour qu’on puisse prendre des dispositions. Maintenant, comment on va faire ? », s’est notamment interrogé Elhadj Alseny Diallo.

Jusqu’à quand cette grève durera-t-elle ? C’est la question qui revient un peu partout et notamment au niveau de ceux dont la survie est liée à ces institutions bancaires. C’est donc tout ce beau monde qui exhorte les parties à trouver une solution rapide pour arrêter cette grève le plutôt possible…

De Fria, Djénabou Diallo pour Guineemati.com

Tél. : (224)628 28 67 44/657 10 69 95

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS