L’Union des Forces Démocratique de Guinée (UFDG) a tenu son assemblée générale hebdomadaire, ce samedi 28 septembre 2017, à son siège à la minière. C’est le vice-président, Dr Fodé Oussou Fofana, qui a présidé la séance. Dans son discours, le député a expliqué aux militants les raisons de l’absence du président de l’UFDG, Cellou Dalein Diallo, avant d’aborder d’autres sujets, a constaté sur place Guineematin.com, à travers un de ses reporters.

« Vous savez qu’il est vice-président de l’International Libéral. Ce matin, avec éloquence, avec beaucoup d’éloquence, le président Cellou Dalein Diallo a animé, devant des experts internationaux, une réunion sur la gouvernance démocratique et elle est relative à la collaboration entre l’Europe et l’Afrique. Quand ici un grand est un grand, les gens ne comprennent pas. Dans ce monde, jamais les grands ne peuvent se retrouver sans faire appel à Cellou Dalein. Je vous dis, il est vice-président de l’International Libéral », s’est félicité Fodé Oussou Fofana sous les applaudissements des militants.

Ensuite, Fodé Oussou Fofana a dit que le bilan du président Alpha Condé durant les 7 ans de gestion est catastrophique. « On a élu un président depuis 07 ans. Est-ce que vous voulez qu’on parle du bilan d’Alpha Condé ? Moi je dis, je ne parle pas de bilan d’Alpha Condé. C’est un bilan catastrophique, dans tout. On a perdu sept ans, sept ans pour rien. La corruption s’est aggravée, la souffrance de la population s’est aggravée. Aujourd’hui, vous avez des familles qui ne peuvent même pas avoir deux repas par jour, les routes sont défoncées, les hôpitaux sont sales, la misère et la précarité se sont constituées une place dans ce pays. Le président Alpha Condé continue à voyager et laisser le pays dans la misère », regrette l’opposant.

Par ailleurs, le président du groupe parlementaire « les Libéraux Démocrates » à l’Assemblée Nationale a demandé aux militants de ne pas prononcer le nom de Bah Oury.

« Je voudrais vous demander humblement, au nom du président, que personne à partir de maintenant, que ça soit noté, personne ne prononce le nom de Bah Oury. Je vais vous dire pourquoi. Ce n’est pas la peine de prononcer son nom, laissez- le. Quand quelqu’un, sur le plan politique, est mort pourquoi voulez-vous vous occuper de lui ? Mais il est mort, si ce n’est pas un pays comme la Guinée, quelqu’un qui se lève et dit lui il sait, il est au courant, qu’il y’a eu une réunion. Il sait la balle était destinée à Koula que c’est lui qu’on devait tuer. Il sait les gens qui ont fait ça, la réunion tout et tout, il fait comme s’il était le procureur de la république, le procureur. Dans un pays normal, quand un monsieur comme ça dit qu’il est au courant, vous avez un témoin ! Si vous voulez connaitre qui l’a tué, prenez Bah Oury, mettez-le quelque part, interrogez-le », a dit Honorable Fodé Oussou Fofana.

En outre, le député ajoute : « il se donne la liberté de dénoncer les gens. Alpha Boubacar Bah, Hadja Halimatou Dalein Diallo, Bano Sow, il n’a pas dit mon nom. J’ai prié Dieu qu’il dise Fodé Oussou, s’il avait dit Fodé Oussou, moi j’aurai réglé ça entre nous », déclare-t-il.

Dr Fodé Oussou a également demandé aux militants de resserrer les rangs pour les élections locales qui sont fixées pour le 04 février 2018. Pour lui, l’UFDG va rafler le maximum des communes de la Guinée.

Cette assemblée générale hebdomadaire a connu la présence de Mamadou Barry qui vient d’être rappelé au sein du parti.

Siba Guilavogui pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin