La célébration la journée des Nations-Unies initialement prévue dans la matinée de ce lundi, 31 octobre 2017, à Labé a été reportée au mardi, 14 novembre 2017 prochain, par le gouverneur de la Région Administrative (RA), Sadou Keïta, non satisfait de la mauvaise qualité de la mobilisation des partenaires locaux, rapporte un correspondant de Guineematin.com en Moyenne Guinée.

Les autorités régionales et préfectorales de Labé, venues au Centre d’Ecoute, de Conseil et d’Orientation des Jeunes (CECOJE) dans l’espoir de présider la cérémonie commémorative de la journée des Nations-Unies ont été déçues voir choquées de constater que le comité d’organisation n’a pu mobiliser que des enfants, dit-on, de l’école primaire pour les besoins de l’évènement.

« Nous avons adressé des courriers aux partenaires locaux, mais il faut reconnaître qu’il y a beaucoup de superposition d’activités pour les gens ces derniers temps à Labé. Il y a aussi que nous n’avons pas eu la présence d’esprit d’associer le gouvernorat pour la mobilisation » a expliqué le coordonnateur régional des agences du système des Nations-Unies à Labé, Dr Ibrahima SOW de l’UNFPA.

Pour le gouverneur Sadou Keïta, ce n’est pas au moment où les différentes agences du système des Nations-Unies veulent lancer un programme conjoint pour la région que « nous allons banaliser cet évènement. Il faut une forte mobilisation pour tout ce que les Nations-Unies font », ajoute le préfet de Labé, Elhadj Safioulahi Bah.

C’est pourquoi, il a été convenu avec les représentants locaux de ces partenaires au développement de la République de reporté l’évènement au mardi, 14 novembre 2017 prochain.

Pour gagner ce pari de la mobilisation, le gouverneur de Labé a programmé une réunion autre de concertation avec tous les acteurs concernés pour le lundi, 7 novembre 2017 prochain.

De Labé, Idrissa Sampiring DIALLO pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin