Université Sonfonia : Dr Koureissy Condé appelle les étudiants à lire la différence pour résoudre les conflits

De retour de Marrakech (au Maroc) où il a participé à la 10ème édition du forum intitulé « World Policy Conférence » qui s’est déroulée du 03 au 05 novembre, le Directeur exécutif d’African Crisis Group, Docteur Sékou Kouréissy Condé a animé une conférence de restitution ce jeudi, 9 novembre 2017, à l’université Sonfonia, rapporte un reporter de Guineematin.com qui a assisté à la conférence.

D’entrée, le conférencier a rappelé que lors de cette rencontre de Marrakech, la part de la société civile africaine était « comment prévenir les conflits et préserver la sécurité humaine ». Selon Dr. Sékou Kouréissy Condé, le but visé par cette problématique est de pousser la réflexion et de sensibiliser les acteurs sur cette question universelle.

Pour le Directeur exécutif d’African Crisis Group, la rencontre au royaume chérifien s’inscrivait dans le cadre de la conception d’un mécanisme qui leur permettra de s’impliquer dans la résolution des conflits. « Nous avons fait le constat que les organisations de la société civile africaine sont rarement impliquées ou peu impliquées dans la gestion des crises en Afrique. Cela veut dire que les populations sont exclues des mécanismes de gestion des conflits. Donc, nous avons lancé un appel au regroupement des populations africaines pour que des mécanismes informels, de proximité, pratiques et sociaux soient déployés pour éviter les crises », a-t-il dit.

D’ailleurs, Dr. Sékou Kouréissy Condé a annoncé qu’une rencontre de la société civile africaine (RISCA) se tiendra en 2018. « Nous avons souhaité que cette rencontre ait lieu en Guinée au moment où le Président de la République est président en exercice de l’Union africaine. Qu’à cela ne tienne, le fondement est parti, le concept est lancé. Nous voulons que les organisations de la société civile africaine puissent dépasser les clivages entre projet pour créer un mécanisme transnational contre la violence, le terrorisme et pour la sécurité humaine » », a souhaité Dr Sékou Kouréissy Condé.

S’agissant des critères de son choix comme unique porte parole de l’ensemble des sociétés civiles africaines lors de cette rencontre au Maroc, Dr Sékou Kouréissy Condé explique que le choix n’est pas fortuit. «Les grands leaders de la société civile africaine sont maintenant de la société civile internationale. Ensuite, African Crisis Group qui a été créé en 2012 est un cabinet à statut associatif qui ne dépend pas d’un organisme international, d’un gouvernement ou d’un bailleur de fonds. C’est ce qui a certainement prévalu au choix », a-t-il expliqué.

Pour mener à bien sa mission, Dr Sékou Kouréissy Condé compte sur l’appui des différentes composantes de la société civile guinéenne et africaine. Il souhaite alors la consolidation du parlement de la société civile ouest-africaine. « Ça sera un parlement qui ne légifère pas ; mais, un parlement de recommandation et de proposition de solution alternative », a-t-il ajouté.

A rappeler que dans les débats, le conférencier a invité les étudiants à savoir lire la différence entre les hommes pour résoudre les conflits. « Le guinéen doit apprendre à ne pas être négatif. On doit avoir une vision positive des choses », a conseillé Dr Sékou Kouréissy Condé.

Mamadou Alpha Assia Baldé pour Guineematin.com

Tél : 622 68 00 41

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS