Elhadj Safioulaye Bah, préfet de Labé

Le préfet de Labé, Elhadj Safioulahi Bah a apporté, vendredi, 22 décembre 2017, des précisions sur la profanation d’une tombe au cimetière de Bowounloko, à l’Est de la Mosquée Centrale, dans la commune urbaine, rapporte un correspondant de Guineematin.com dans la région.

Selon le préfet de Labé, Elhadj Safioulahi Bah, c’est le mercredi, 20 décembre 2017 qu’il a été saisi de la profanation d’une tombe, au cimetière de Bowounloko.

« Le mardi, ils sont allés pour enterrer un des nôtres, mais ils ont vu à côté une tombe ouverte dont les travers étaient enlevés et rangés. C’est ainsi que le muezzin a fouillé à l’intérieur de la tombe à l’aide d’une pelle pour voir s’il existe le reste du corps, mais il n y’avait aucun reste à l’intérieur de la tombe. Le mercredi, 20 décembre 2017, j’ai été saisi de cette affaire » a-t-il expliqué.

Pour le moment, aucune famille n’est venue déclarer que la tombe de l’un de ses parents décédés a été profanée. Mais pour plus de précision, le premier responsable de la préfecture invite les citoyens à bien vouloir aller vérifier sur les lieux.

« La tombe profanée se trouve du côté Ouest du cimetière, du côté de la route bitumée» a précisé le préfet de Labé.

Déjà, le Procureur de la République près le Tribunal de première instance de Labé est saisi du dossier et une enquête a été ouverte pour retrouver les auteurs de cet acte ignoble. Actuellement dans la commune urbaine de Labé, l’actualité est sur toutes les lèvres et beaucoup de personnes avancent la thèse d’un acte de fétichisme qui serait derrière cela.

A en croire le préfet de Labé, Elhadj Safioulahi Bah, des dispositions vont être prises pour sécuriser davantage ce cimetière, car jusqu’ici, il n’y a aucune personne qui est commise d’office pour la surveillance des lieux.

De Labé, Alpha Boubacar DIALLO pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin